Commercialisation directe des produits de la ferme en Ontario - Document d'introduction


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 846
Date de publication : Février 2011
Commande no. 16-026
Dernière révision : août 2016
Situation : Remplace la fiche technique 11-012
Rédacteur : La fiche technique a été élaborée par Dorene Collins, chargée de programme, commercialisation et services à la clientèle/MAAARO, mise à jour par Jessica Kelly, chargée de programme, commercialisation directe des produits de la ferme, et révisée par Erica Pate, chargée intérimaire de programme, commercialisation directe des produits de la ferme.

Table de matières

Introduction

La commercialisation directe des produits de la ferme nécessite une bien plus grande participation à la commercialisation et à la vente de produits à l'utilisateur final, c'est-à-dire le client, que l'agriculture conventionnelle de production primaire. Contrairement aux méthodes traditionnelles de vente des produits, comme la vente en gros au marché, la commercialisation directe des produits de la ferme permet au producteur d'exercer un plus grand contrôle sur la production et la vente d'un produit, et lui donne la possibilité d'être un fixeur de prix plutôt qu'un preneur de prix.

Formes de commercialisation directe

Les producteurs qui décident de commercialiser directement leurs produits peuvent choisir le genre d'activité qu'ils souhaitent poursuivre, compte tenu de leurs produits, de leurs compétences et de l'accès qu'ils ont au marché.

Les formes de commercialisation directe les plus répandues comprennent :

  • les activités à la ferme, comme les étalages routiers, les marchés et boutiques à la ferme, les programmes d'autocueillette et l'agriculture soutenue par la communauté (ASC);
  • les activités hors de la ferme, dont la vente à l'un ou à plusieurs des nombreux marchés de producteurs, la vente par Internet au moyen de commandes postales et la livraison directe de produits.

Activités à la ferme

Étalages routiers : Cette forme de commercialisation directe nécessite peu d'investissements, et peut être simple, p. ex., voiturette au bord du chemin, ou élaborée, p. ex., petite cabane aménagée à l'extrémité de votre cour.

Marché ou boutique à la ferme : Il peut s'agir d'un magasin saisonnier ou ouvert toute l'année qui offre aux consommateurs une solution de rechange au supermarché. Sa réussite dépend souvent des produits, d'une étude minutieuse du marché local et de la recherche de moyens d'assurer la loyauté des clients.

Autocueillette : Les fermes d'autocueillette étaient très populaires dans les années 1970 mais les volumes de ventes ont beaucoup baissé au cours des années. Celles qui restent ont donc dû devenir uniques et différentes pour avoir plus de valeur. Beaucoup offrent maintenant des programmes de divertissement informatif ou d'agrotourisme à de petits groupes scolaires et aux familles ou encore ont trouvé des marchés spécialisés à exploiter comme les pique-niques d'entreprise, les sociétés cinématographiques, etc.

Agriculture soutenue par la communauté (ASC) (collecte à la ferme ou livraison de la ferme) : Dans sa forme de base, l'ASC désigne un groupe de personnes qui s'engagent à soutenir une exploitation agricole et partagent les risques et les avantages de la production agricole. Les membres ou les actionnaires de la ferme ou du jardin s'engagent avant la saison de croissance à assumer les coûts prévus de la ferme et le salaire des agriculteurs, en échange de quoi ils reçoivent des parts dans les bénéfices de la ferme pendant toute la période de végétation, en plus de la satisfaction qu'ils retirent de se reconnecter à la terre. Les membres partagent également les risques, y compris les mauvaises récoltes attribuables aux conditions météorologiques inclémentes ou aux ennemis des cultures. Les parts de l'ASC sont souvent distribuées de façon hebdomadaire pendant la saison, que ce soit en les livrant ou en les faisant ramasser à la ferme. Certaines exploitations d'ASC ont accru leur valeur en élargissant la gamme de produits offerts (viande, œufs, produits de la terre entreposables, aliments en conserve) ou en prolongeant la saison - parfois pendant toute l'année.

Activités hors de la ferme

Marchés de producteurs : Il y a plus de 200 marchés de producteurs en Ontario. Ils sont redevenus populaires avec l'intérêt accru accordé aux éléments locaux. Chaque marché a des règles distinctes pour les types de vendeurs et de produits qui peuvent être vendus. Les producteurs doivent s'engager à être présents toute la saison. Les marchés de producteurs offrent la variété que recherchent les consommateurs. Un service à la clientèle de qualité et une expérience communautaire contribuent à bâtir la loyauté des clients qui reviendront s'approvisionner à votre étal chaque semaine. Plusieurs marchés de producteurs sont saisonniers tandis que d'autres sont ouverts à l'année longue.

Commandes directes en ligne : Les commandes directes en ligne sont de plus en plus utilisées. Certaines fermes permettent aux clients de commander des produits en utilisant une plateforme en ligne. Ceci nécessite une recherche-développement préliminaire ainsi que de bonnes connaissances technologiques. Les commandes en ligne peuvent contribuer à bâtir la loyauté des clients à l'égard de vos produits, qui n'est pas limitée dans le temps, l'espace ou la géographie. Il est important de bien connaître le marché et le créneau que vous ciblez pour attirer les clients vers vos options de commande en ligne.

Comment amorcer la commercialisation directe : La participation à ces activités demande une mentalité de marketing et la volonté d'établir de solides relations avec les consommateurs qui veulent acheter directement d'un producteur.

Vous devez d'abord comprendre le marché et les compétences nécessaires pour lancer et maintenir une entreprise de commercialisation directe de vos produits. Commencez par vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce que je produis ou pourrais produire des produits que les consommateurs seraient intéressés à acheter par un réseau de commercialisation directe?
  • Les membres de ma famille et mes employés sont-ils intéressés à avoir un contact direct avec les consommateurs à la ferme?
  • Ma ferme est-elle située près d'un marché ou d'un bassin de population assez grand pour soutenir mes activités de commercialisation directe?
  • Est-ce que je sais quel genre de consommateurs je dois cibler pour mes activités de commercialisation directe?
  • Quelles utilisations sont permises par la municipalité et quels codes du bâtiment/quelles normes de santé et de sécurité ont besoin d'être satisfaits?
  • Y a-t-il des conséquences éventuelles sur l'impôt foncier provenant de nouvelles utilisations sur la ferme?
  • Quelles stratégies de service à la clientèle puis-je utiliser pour bâtir la loyauté de mes clients?
  • Est-ce que j'ai des intérêts et des compétences dans le domaine de la commercialisation au détail ou de l'étalage et de la mise en vitrine des produits?
  • Comment rendre mon point de vente attrayant et que dois-je faire pour le stationnement et d'autres besoins en matière d'infrastructure, comme les salles de bains publiques?
  • Comment créer une image par des affiches, une combinaison de produits et l'aménagement paysager? À quoi mon image devrait-elle ressembler?
  • Quel est mon plan de gestion du risque et le plan connexe de déclaration des incidents pour faire face aux imprévus, comme des blessures, un incendie, des dommages causés aux produits ou le vol de ceux-ci?
  • Est-ce que je comprends l'importance d'élaborer un plan d'affaires global pour m'assurer que j'ai pris en considération les aspects financiers, les questions liées aux ressources humaines, la responsabilité sociale, la production et le fonctionnement, la commercialisation, la planification de la relève, la modernisation des installations, etc.?

Occasions d'affaires actuelles - existe-t-il un marché pour la vente directe de mon produit ou service?

Dans le marché d'aujourd'hui, concurrentiel et axé sur les consommateurs, vous devez comprendre ce qui est recherché sur le marché plutôt que ce que vous devriez cultiver ou produire pour faire de l'argent. Apprenez à faire la différence entre ce qui est une tendance passagère et ce qui sera un produit ou un service durable. Compte tenu de l'intérêt récent des consommateurs à l'égard des produits locaux, les agriculteurs qui exploitent actuellement une entreprise de vente directe à la ferme, ou qui songent à lancer une telle entreprise, peuvent en profiter grandement en exploitant la bonne base de consommateurs. Élaborez un plan de commercialisation qui comprendra une étude et une analyse du marché.

Vente directe à la ferme - connaissez les règlements

La commercialisation directe des produits agricoles transcende la production primaire et la commercialisation en gros, et est souvent appelée « agriculture à valeur ajoutée ». Avant d'investir dans une entreprise de commercialisation directe, apprenez à reconnaître les meilleures pratiques de gestion ainsi que les règles et règlements que vous devrez observer.

Parmi les principaux facteurs qui peuvent avoir un effet sur une entreprise de commercialisation directe des produits agricoles, on retrouve ce qui suit :

Impôts

Le fait de passer d'une agriculture de production primaire à des activités ou des utilisations secondaires à la ferme, comme la vente au détail ou les utilisations commerciales ou industrielles, peut se traduire par une évaluation différente de la Société d'évaluation foncière des municipalités.

Planification de l'aménagement du territoire

Les plans officiels et les règlements de zonage des municipalités identifient les utilisations qui peuvent être faites dans un emplacement donné. Consultez les représentants de votre service local de planification pour connaître les conditions en vigueur.

Affichage

Les affiches directionnelles et autres annonçant votre entreprise sont importantes, mais assurez-vous de comprendre les règlements municipaux touchant l'affichage dans votre canton, votre comté ou votre municipalité ainsi que les permis requis et les règlements régissant l'affichage et les activités commerciales le long des autoroutes provinciales. Le programme Tourism-Oriented Directional Signing (TODS) offert par l'entremise du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport et du ministère des Transports permet aux entreprises touristiques admissibles de placer leurs affiches le long des routes provinciales.

Affichage aux points de vente au détail

Si vous vendez des fruits et des légumes à la ferme ou dans un marché de producteurs, il y a des exigences liées à l'affichage aux points de vente au détail indiquées dans le Règlement de l'Ontario 119/11 - Produits agricoles, miel et produits de l'érable, mis en application en vertu de la Loi de 2001 sur la qualité et la salubrité des aliments.

Santé publique

Si le public visite votre ferme ou encore s'il y participe à des activités ou y achète des produits, des exigences locales en matière de santé publique peuvent s'appliquer.

Sécurité des aliments, service et transformation

Les règlements régissant la salubrité des aliments s'appliqueront à votre entreprise si le service ou la transformation des aliments se fait à la ferme, p. ex., service d'aliments dans une aire de restauration ou vente de marinades, de confitures ou d'autres produits préparés à la ferme. Collaborez avec votre bureau de santé publique local pour vous assurer que vous êtes au courant de tout ce qui touche à la salubrité des aliments.

Étiquetage

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) réglemente l'étiquetage des aliments en vertu de la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation. Les fruits et légumes frais sont exempts mais la plupart des autres produits alimentaires exigent un type d'étiquetage. L'outil d'étiquetage en ligne des aliments de l'industrie est une ressource utile pour connaître les exigences qui s'appliquent à vos produits alimentaires.

Assurance et responsabilité

Les marchés de producteurs souscrivent à une assurance mais la plupart des vendeurs choisissent de souscrire à une assurance additionnelle. Il est important de discuter de vos plans de commercialisation directe des produits de la ferme avec votre compagnie d'assurance, spécialement si vous invitez les clients à venir sur votre propriété car il y a alors des risques possibles et des responsabilités dont il faut tenir compte.

Brevets, marques de commerce, droit d'auteur

Dans certains cas, vous voudrez protéger le produit ou le service à valeur ajoutée que vous avez conçu pour en assurer le succès sur le marché et tenir la compétition à distance. Enregistrez votre produit et vérifiez quelles options conviennent le mieux en matière de propriété intellectuelle, y compris les marques de commerce, les brevets et le droit d'auteur.

Ressources humaines

La taille de votre entreprise à valeur ajoutée nécessitera peut-être du personnel. Dans ce cas, vous devez respecter les normes et les règlements d'emploi provinciaux et nationaux.

Règlements sur la commercialisation

Respectez les règlements régissant la commercialisation lorsque vous commercialisez des produits agroalimentaires de l'Ontario, tant sur les marchés intérieurs que sur les marchés étrangers.

Conclusion

La création et l'exploitation d'une entreprise de commercialisation directe de produits de la ferme en Ontario peuvent être valorisantes pour vous et vos clients. La confiance et l'intérêt dans les produits agricoles et locaux ne sont pas une tendance passagère, et ceux qui investissent le temps et l'énergie en récolteront les fruits.

Ressources du MAAARO

Site Web du MAAARO - Renseignements sur la gestion des entreprises agricoles : ontario.ca/agroentreprise (faites une recherche par titre)

Abonnez-vous au Bulletin sur la gestion des exploitations agricoles du MAAARO et consultez une liste de conseillers en planification des affaires et des ressources sur tous les aspects de la gestion agricole, de la valeur ajoutée et de la commercialisation directe.

Au-delà de l'agriculture de production - Trousse d'information pour les entreprises

Fiches techniques du MAAARO : ontario.ca/agroentreprise

  • Mise sur pied d'une entreprise agritouristique en Ontario
  • Établissement de plans d'exploitation
  • Élaboration d'un plan de commercialisation
  • Des stratégies efficaces axées sur le service à la clientèle
  • Gestion des risques dans les fermes ouvertes au public

Ressources pour les entreprises de commercialisation directe des produits de la ferme

Cherchez de l'information pour des partenaires concernant l'utilisation du logo Ontario, terre nourricière et consultez les recettes et le matériel pour les points de vente du site Ontario, terre nourricière.

Vente de fruits et légumes dans les marchés de producteurs agricoles et à la ferme (Règl. de l'Ont. 119/11)

Lignes directrices sur les utilisations permises dans les zones agricoles à fort rendement de l'Ontario

Ontario, terre nourricière : ontario.ca/fr/terre-nourriciere/ontario-terre-nourriciere

Associations de l'industrie

Ontario Farm Fresh Marketing Association (OFFMA)

Farmers' Markets Ontario (FMO)

Ontario CSA Farm Directory

Autres ressources

Institut de gestion agroalimentaire

  • Ressources portant sur la gestion des ressources humaines et la planification des affaires

Outil d'étiquetage de l'industrie de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)

Liste de l'emplacement des bureaux de santé

Tourism-Oriented Directional Signing (TODS)


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca