Dangers potentiels d'empoisonnement aux nitrates et au gaz de silo

Que sont les nitrates?

Les nitrates existent à l'état naturel dans de nombreuses plantes mais se retrouvent en plus fortes concentrations dans le maïs et dans certaines mauvaises herbes comme le chénopode blanc et l'amarante. Les nitrates s'accumulent dans les plants de maïs quand il y a une grande quantité de nitrates dans le sol et un manque d'humidité qui interfère avec la croissance normale des végétaux. L'accumulation des nitrates est le plus souvent à son maximum après un épisode de pluie qui suit une longue période de sécheresse.

Quels sont les niveaux considérés dangereux?

Les concentrations en nitrates sont exprimées en parties par million (ppm) et elles doivent être inférieures à 1 000 ppm dans les fourrages pour être consommés sans risque par les bovins de boucherie. Ne pas donner aux animaux des fourrages dont les niveaux de nitrates sont supérieurs à 4 000 ppm. Les fourrages avec des concentrations entre ces deux niveaux sont considérés à risque, selon la quantité consommée et le type de bétail. Il faut une gestion prudente dans ce cas.

Comment savoir si le maïs est ok?

Les teneurs en nitrates fluctuent chaque jour au sein du plant; les concentrations sont plus élevées dans les parties inférieures du plant que dans celles du haut. On note des hausses notables des concentrations en nitrates dans les plants de maïs immédiatement après une chute de pluie qui suit une période prolongée de sécheresse. Les risques d'empoisonnement aux nitrates par l'affouragement en vert ou l'ensilage restent passablement plus élevés durant les cinq à sept jours après une chute de pluie que durant une période de sécheresse.

L'analyse du maïs au moment de la récolte ne donne qu'une idée générale des niveaux de nitrates relatifs, pas la concentration des nitrates dans l'ensilage donné aux animaux. C'est après la fin de la période de fermentation le meilleur moment pour analyser la concentration en nitrates. Prélever un échantillon représentatif. Conserver les échantillons réfrigérés et les acheminer au laboratoire au plus tôt. Si les résultats indiquent des teneurs élevées, faire aussi analyser l'eau et les autres fourrages.

Qu'est-ce que le gaz de silo?

Les concentrations potentielles en nitrates augmentent les risques de formation de gaz de silo. Le dioxyde d'azote, NO2, est un gaz asphyxiant chimique dangereux qui est produit presque immédiatement après l'entassement des végétaux dans le silo. Même une exposition de courte durée peut gravement détériorer les tissus des poumons et entraîner rapidement la mort. Le dioxyde d'azote a une odeur caractéristique de javellisant et peut être visible sous forme d'un bouillard brun rougeâtre. Comme il est plus lourd que l'air, il tend à stagner au-dessus de l'ensilage. Il peut aussi descendre dans la chute du silo et se répandre dans les salles de préparation des aliments. Se référer aux précautions et aux directives recommandées dans la fiche technique du MAAARO intitulée Les gaz dangereux dans les exploitations agricoles, commande nº 14-018. Consulter aussi la fiche technique de l'Ontario Farm Safety Association.

Pour plus de renseignements sur l'empoisonnement aux nitrates et d'autres sujets liés aux intempéries, consulter la page Web du MAAARO sur les intempéries ou appeler le Centre d'information agricole au 1 877 424-1300.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424 1300
Courriel :ag.info.omafra@ontario.ca