Besoins en eau des animaux mis au pâturage l'hiver

La mise au pâturage à la fin de l'automne et en hiver peut réduire les coûts d'aliments pour animaux. Les fourrages accumulés au champ peuvent constituer un bon pâturage de fin de saison. Une acre de tiges de maïs peut nourrir une vache de boucherie pendant un ou deux mois. Les clôtures et l'eau sont souvent les deux raisons qui empêchent d'en profiter. Une clôture électrique temporaire peut contenir le bétail de façon efficace. Avec le temps plus frais et le gel approchant, il faudra ajuster l'approvisionnement en eau.

Heureusement, la nature peut pourvoir à certains ajustements. Les besoins en eau sont moindres par temps froid. Les animaux peuvent aussi manger de la neige pour répondre à une partie, sinon à tous leurs besoins en eau.

Neige

Les vaches de boucherie pleines qui ne sont pas en lactation, comme les vaches taries, peuvent facilement s'adapter à ce type de pâturage d'hiver. Elles ont un besoin en eau beaucoup plus faible que les vaches en lactation. Si les animaux ont accès à de la neige propre et floconneuse, ils n'ont pas besoin d'eau supplémentaire. Des recherches à l'université d'Alberta au début des années 1990 ont démontré que les vaches pleines qui ne sont pas en lactation trouvent assez d'eau avec la neige, et produisent aussi bien que les animaux qui ont accès à de l'eau dans une mare ou une auge.

Si le bétail se nourrit de fourrage accumulé, il y a dans ce dernier une teneur en eau assez élevée et il est recouvert de neige. En se nourrissant les animaux ingèrent aussi une quantité de neige assez grande. Avec ces sources d'eau et compte tenu des besoins réduits par temps frais, la quantité d'eau supplémentaire ne devrait pas être si importante. Il faut de la neige propre et floconneuse pour que les animaux puissent la consommer facilement. De la neige dure ou glacée peut leur égratigner le museau et les décourager d'en manger.

Approvisionnement en eau

Les animaux peuvent parcourir une plus grande distance que par temps chaud pour avoir accès à de l'eau, comme leurs besoins sont plus restreints. Par temps froid, les vaches taries ne boivent qu'une ou deux fois par jour. Elles passeront moins de temps en déplacement que l'été quand leur consommation est plus élevée.

Les soigneurs de bétail peuvent faire bon usage d'un seul point d'eau et rationner le fourrage accumulé en commençant la pâture près du point d'eau et en avançant la clôture.

Un système avec bulles d'air mû par énergie solaire ou éolienne peut servir à éviter le gel du point d'eau ou de sa surface. Une remorque d'eau est aussi une autre possibilité. Les besoins en eau du bétail sont plus faibles, cette solution peut être plus pratique que pendant les mois d'été.

La mise au pâturage en hiver permet de réduire les exigences d'entreposage d'aliments pour animaux et aussi les coûts qui y sont associés. Pour plus de détails, voir « Des résidus de maïs pour un pâturage économique » et « Stockpiled Pasture » sur le site Web du MAAARO. En investissant quelques dollars pour une clôture électrique temporaire et en se servant de la neige comme approvisionnement en eau, vous serez en mesure d'utiliser du fourrage qui ne servirait pas autrement sur votre exploitation.

Liens connexes


Auteur : Jack Kyle - spécialiste de l'élevage des animaux sur pâturage/MAAARO
Date de création : 25 novembre 2004
Dernière révision : 17 juin 2013

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca