Abri pour jeunes élans dans le pâturage

Le docteur Lyle Renecker, biologiste de la flore et de la faune ainsi qu'éleveur d'élans, a effectué, en mars, une présentation lors du Congrès de l'Association ontarienne des éleveurs de cerfs et d'élan. Le sujet en était la nutrition et la pâture. Il a expliqué comment l'élan profite d'une de ses pratiques en matière de gestion de pâturage. Le docteur Renecker divise un champ grâce à une clôture électrique, et il utilise l'un des côtés comme le secteur de mise bas. Le reste du pâturage à côté de ce secteur possède la plus-value de fournir une cachette et de l'ombre aux jeunes élans couchés dans l'herbe longue. Les femelles élans sont conditionnées à la bande électrique avant le vêlage. La première bande est à 61 cm (24 pouces) du sol et la deuxième bande est au sommet du poteau de 1,5 mètre (5 pieds). Après la naissance des jeunes élans et lorsque toutes les femelles élans ont appris à respecter la barrière, on élève la première bande à une hauteur de 76,2 cm (30 pouces) au-dessus du sol. Reneckers a coupé l'herbe sous la ligne de clôture. Du côté non pâturé, l'herbe a poussé de 30,5 cm à 61 cm (12 à 24 pouces) et encore plus là où le gazon du verger se perpétue. Les jeunes élans passent sous la bande et vont se coucher du côté non pâturé à environ 3 à 7,6 mètres (10 à 25 pieds). Le Dr Renecker croit que les jeunes élans choisissaient cet endroit pour s'allonger seulement si les femelles élans venaient de terminer une ronde d'allaitement près de la bande électrique. La femelle choisit pour le veau une place où il peut se coucher dans l'herbe longue et plus dense pour lui fournir une plus grande sécurité.

Le Docteur Renecker recommande de planter un poteau en acier en T chaque deux ou trois poteaux pour aider à conserver l'intégrité de la barrière puisque la bande large prend davantage au vent. Il n'est pas nécessaire de planter les poteaux très profondément dans le sol.

Lors du Congrès des éleveurs de cerf rouge, un éleveur a relaté qu'après avoir reçu sa première décharge électrique, l'élan tentait une charge pour franchir la clôture si l'éleveur était en arrière de lui. Il a expliqué : « Ils regardaient derrière eux et, après m'avoir vu, tentaient de fuir dans l'autre direction. Il est préférable de se tenir du côté où l'herbe est longue quand vient le temps de conditionner les élans à la clôture électrique. » Les Reneckers n'ont pas fait face à de tels problèmes de comportement de la part de leurs élans. L'auditoire a demandé si la disposition de la première bande à une hauteur de 76,2 cm (30 pouces) ferait de ses animaux des « rampeurs » lorsqu'ils deviendraient plus vieux. La hauteur du premier ruban chez les Reneckers correspond à la hauteur des mangeoires mobiles. Ils n'ont pas eu de problème d'élan « rampeur »


Auteur : Craig Richardson - Spécialiste des soins aux animaux/MAAARO
Date de création : 01 Juillet 2002
Dernière révision : 01 Juillet 2003

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca