Un système de valeurs comme solution pour l'industrie du bœuf de l'Ontario

Contexte

L'Ontario ne produit pas suffisamment de bœuf pour répondre à la demande des consommateurs. En 2012, les abattoirs de l'Ontario ont abattu 626 598 bovins de boucherie élevés dans la province pour un total de 522 672 012 livres de carcasse. Pendant la même année, les 13 445 408 habitants de l'Ontario ont consommé 814 791 725 livres de bœuf en poids carcasse.

Une quantité considérable de bœuf est importée des États-Unis, et de plus petites quantités sont importées d'autres pays. En 2012, les importations de bœuf de la province ont totalisé 401 472 267 livres pour une valeur monétaire de 1 151 731 371 $.

Un nombre important de consommateurs souhaitent soutenir les agriculteurs « locaux » et pour pouvoir le faire, ils doivent être en mesure d'identifier rapidement le bœuf de « l'Ontario ». Afin d'augmenter la consommation de viande de bœuf de « l'Ontario », la demande doit provenir des consommateurs. Une simple pression de la part des producteurs ne fonctionnera pas, à moins qu'ils puissent fournir un meilleur produit à un prix inférieur.

Un système de valeurs pourrait satisfaire les besoins du consommateur

La population de l'Ontario est très diversifiée, avec une grande variation entre les groupes de consommateurs. Les consommateurs pourraient être regroupés comme suit :

  1. Le consommateur soucieux de la qualité qui recherche une viande tendre et goûteuse et dont le degré de persillage est un élément important. Son choix s'arrête sur les produits de catégorie AAA et de première qualité.
  2. Le consommateur soucieux de la santé qui recherche une viande maigre. La tendreté est quand même une préoccupation, mais la teneur en viande maigre est l'attribut le plus important pour ce groupe.
  3. Le consommateur attiré par des attributs spécifiques qui recherche des caractéristiques particulières comme de la viande produite localement ou sans hormones, etc. Ce groupe est composé de nombreux petits sous-groupes qui englobent des caractéristiques des deux groupes précédents.

Étant donné que les besoins des consommateurs sont variés, un certain nombre de systèmes de valeurs devront être développés pour répondre aux besoins de ceux qui auront été considérés comme viables. Dans une certaine mesure, tous les consommateurs sont préoccupés par le prix. Il y a toutefois un nombre important de consommateurs qui sont prêts à payer une prime pour les produits de bœuf, si ceux-ci répondent à leurs besoins. Dans un système de valeurs, cette prime serait partagée entre les partenaires impliqués dans la production de ces produits.

Le système de valeurs constitue un modèle pour l'industrie du bœuf

D'un point de vue global, l'industrie du bœuf semble être désorganisée quand on la compare à d'autres secteurs comme celui de la volaille et du porc. En examinant de près les pâturages ou les enclos de bovins d'engraissement, on peut voir des bêtes de toutes les couleurs et de toutes les formes, même à l'intérieur d'un champ ou d'un enclos. Pour atteindre un certain degré d'uniformité sur le marché aux enchères, les veaux sont généralement divisés en lots relativement petits.

L'amélioration génétique serait un élément essentiel pour produire du bœuf répondant aux spécifications du marché. Le système de valeurs devra obéir à un protocole de production qui inclurait un programme génétique. Les troupeaux de vaches de boucherie impliqués dans le système de valeurs devront se conformer au programme génétique établi dans le protocole pour produire les produits de marque de l'Ontario. Le modèle de production basé sur un système de valeurs aura une structure très différente du modèle actuellement en place dans le secteur du bovin de boucherie de l'Ontario.

Traçabilité complète

Le système de valeurs serait également basé sur une traçabilité complète de la viande qui assurerait le lien entre le produit et l'animal. Le système de traçabilité de la viande est l'outil qui permettra de gagner la confiance du consommateur, car l'ADN permet de faire la correspondance entre un morceau de viande et l'animal dont il est issu. Ce système de vérification constitue une énorme différenciation par rapport au bœuf ordinaire ou à tout autre produit de bœuf qui ferait l'objet d'une plainte, mais dont il serait impossible de retracer la provenance contrairement au bœuf produit dans le cadre d'une traçabilité complète.

Partage de l'information

Un système de traçabilité constitue un réseau d'échange d'informations au sein des différents éléments de la chaîne de valeurs. Cette information sera utilisée pour rentabiliser le système de valeurs en améliorant la génétique et en peaufinant le protocole. En plus d'améliorer l'efficacité, l'information serait également utilisée pour améliorer la qualité du produit, comme la tendreté, mais surtout l'uniformité.

Production durable

Le système de valeurs permettra de produire un produit uniforme, de trouver des solutions efficaces et d'améliorer le produit. Le résultat final serait de donner à l'industrie une certaine direction tout en étant rentable. Il ne s'agira pas seulement d'apporter de la stabilité à ceux qui participent au système de valeurs, mais d'attirer de nouvelles personnes à prendre part à cette industrie.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca