Protégez votre bétail de la rage

En décembre 2015, on a détecté dans la région d'Hamilton le premier cas de rage du raton laveur en Ontario depuis plus d'une décennie. Au cours de la dernière année, plus de 250 cas de rage du raton laveur ont été dénombrés. En outre, trois cas de rage du renard ont été signalés dans le comté d'Huron (1) et de Perth (2). La rage de la chauve-souris représente également un risque en Ontario. Il est important que les producteurs, les propriétaires d'animaux de compagnie et les citoyens soient conscients des risques de rage de leur région et qu'ils soient au courant des précautions à prendre pour éviter l'exposition à ce virus mortel, comme d'éviter tout contact avec la faune et de vacciner les animaux domestiques

Pour voir la carte des cas de rages du raton laveur et de rages du renard en Ontario en 2016, allez à www.omafra.gov.on.ca/french/food/inspection/ahw/rabieszone.htm

Qu'est-ce que la rage?

La rage est causée par un virus qui peut infecter n'importe quel mammifère, y compris l'homme. Les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et les poissons ne contractent pas la rage. Chez les mammifères infectés, le virus se retrouve dans la salive et peut se transmettre de trois principales manières :

  • morsures qui transpercent la peau
  • salive infectée qui pénètre dans une plaie ouverte, une blessure ou autre
  • salive infectée qui pénètre dans la bouche, le nez ou les yeux;

Les animaux qui transmettent le plus souvent la rage en Ontario sont les chauves-souris, les renards, les mouffettes et les ratons laveurs. Dès que les symptômes de la rage apparaissent, la maladie est presque toujours mortelle, peu importe l'animal. Chez l'homme, une série de vaccinations et de traitements antirabiques peut prévenir l'infection dans la plupart des cas, s'ils sont administrés peu de temps après l'exposition.

Symptômes de la rage chez les animaux

Chez les animaux, la rage peut se manifester sous deux formes différentes, soit la forme paralytique (ou muette) et la forme furieuse.

Rage muette ou paralytique

  • L'animal peut devenir déprimé et se retirer dans des endroits isolés.
  • Des signes de paralysie ou de parésie (c'est-à-dire une paralysie partielle) peuvent être observés.
  • La paralysie de la tête et du cou peut entraîner une expression faciale anormale, une salivation excessive, un affaissement de la tête et de la mâchoire ou l'émission de sons étranges. Le bétail en particulier peut présenter des beuglements inhabituels.
  • La paralysie du corps commence habituellement par les pattes postérieures et se propage au reste du corps. Un bovin atteint d'une forme aigue de la rage peut ne pas être capable de se lever.

Rage furieuse

  • L'animal peut présenter des signes d'excitation extrême et d'agressivité, ou démontrer de l'hyperactivité face à la stimulation.
  • L'animal peut ronger et mordre ses membres ou son corps.
  • Il peut s'attaquer à des objets, à d'autres animaux (ou des personnes) sans raison apparente.
  • Les épisodes de rage furieuse alternent ordinairement avec des épisodes de dépression.

Exposition d'une personne à la rage

Si un animal vous a mordu ou si de la matière infectieuse (comme de la salive) d'un animal est entrée en contact avec vos yeux, votre nez, votre bouche ou votre peau éraflée, lavez immédiatement et soigneusement la zone touchée avec beaucoup de savon et d'eau. Le fait de laver immédiatement la zone peut réduire considérablement le risque d'infection.

Contactez immédiatement votre médecin ou le bureau local de santé publique; il pourra vous aider à déterminer votre risque d'exposition à la rage. Si le risque est important, des anticorps contre la rage peuvent être administrés suivis d'une série de vaccinations antirabiques sur une période de 2 semaines. Ce traitement est très efficace pour prévenir la rage chez les personnes qui s'en prévalent rapidement.

Exposition d'un animal domestique à la rage

Si l'un de vos animaux (chien, chat, bétail ou autre) a été mordu ou exposé à la salive d'un animal potentiellement enragé, ou si votre animal se comporte de façon anormale et que vous pensez qu'il pourrait avoir la rage, contactez immédiatement votre vétérinaire. Votre vétérinaire évaluera le risque de rage et, si nécessaire, contactera le MAAARO pour obtenir de l'aide supplémentaire.

Si l'animal qui a causé la morsure (ou l'animal suspecté de rage) est mort, alors des tests peuvent être effectués pour déterminer le risque pour les autres animaux ou personnes. Lorsqu'une personne a été exposée à la rage, c'est le bureau local de santé publique qui prend les dispositions pour effectuer les tests. Dans le cas d'une exposition d'un animal domestique, c'est le vétérinaire qui prend en charge les dispositions de dépistage avec l'aide du MAAARO.

Prévenir la rage

La meilleure façon de prévenir la rage est d'éviter le contact avec des animaux potentiellement enragés ou des animaux sauvages susceptibles d'être porteurs du virus (renards, mouffettes, raton laveur et chauves-souris). Les chiens et les chats doivent être vaccinés contre la rage tous les 1 à 3 ans dans la plupart des régions de l'Ontario. Il existe également des vaccins contre la rage pour le bétail. Si vos animaux se trouvent dans une zone à risque élevé, où des cas de rage ont été signalés récemment, ou si vous possédez des animaux d'une certaine valeur ou qui ont beaucoup de contact avec des personnes (foire d'animaux), discutez avec votre vétérinaire de la vaccination contre la rage.

Pour de plus amples renseignements, allez à La rage en Ontario.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca