Ajouter des légumineuses aux pâturages

Un pâturage avec une forte teneur en légumineuses comporte certains avantages par rapport à celui composé de graminées pures. Les légumineuses ont des teneurs en azote élevées, ce qui favorise la croissance du pâturage, donne un fourrage de haute qualité; certaines d'entre elles sont pourvues de racines profondes et tolèrent assez bien le temps chaud et sec du mois d'août.

Les pâturages productifs doivent être régulièrement entretenus. La méthode du pâturage tournant est l'un des façons les plus efficaces d'en améliorer la productivité. Il importe aussi d'améliorer les mélanges de fourrages au pâturage. Les légumineuses sont parmi les espèces les plus bénéfiques à inclure dans les fourrages.

Parmi les nombreux avantages des légumineuses, mentionnons :

  • leur faculté de fixer l'azote dans le sol, ce qui le met à la disposition des graminées et favorise leur croissance, en plus de la leur;
  • leur croissance plus uniforme en milieu d'été. Les graminées poussent bien en mai et en juin mais leur croissance est ralentie en juillet et en août. Les légumineuses, surtout la luzerne et le trèfle, continuent leur croissance en juillet et en août.
  • Les légumineuses conservent leur potentiel alimentaire plus longtemps que les graminées. Elles concourent donc à maintenir une qualité constante pendant toute la saison de pacage estivale.

Les quatre légumineuses les plus communément utilisées dans les pâturages de l'Ontario sont la luzerne, le trèfle blanc, le trèfle et le trèfle rouge. La luzerne est la plus productive de ces espèces mais elle comporte certains désavantages. L'établissement de la luzerne exige un excellent contact des semences avec le sol et très peu de compétition au stade jeune. Pour établir les pâturages composés en grande partie de luzerne, on peut la semer selon les méthodes classiques ou directement sans travail du sol sur un sol dénudé.

Figure 1 : Du trèfle et de la luzerne dans un fourrage dense

Figure 1 : Du trèfle et de la luzerne dans un fourrage dense

Les trèfles peuvent être semés selon les méthodes semblables à la luzerne, ensemencés sur sol gelé ou sursemés dans le pâturage. Dans un pâturage déjà établi c'est plus facile et c'est possiblement le meilleur choix pour augmenter la teneur en légumineuses. Sur sol gelé, il faut semer à la volée à la fin de l'hiver ou au début du printemps. Ce sont le trèfle blanc, le trèfle rouge et le trèfle qui ont donné le meilleur rendement au moyen de cette méthode. Le taux de semis est généralement de 1,12 kg l'hectare (1 à 3 lb à l'acre) de semence, même s'il n'y a pas de règle absolue quant à ce taux [trèfle blanc 1,12 kg/ha (1 lb/acre), trèfle 2,24 à 3,36 kg/ha (2 à 3 lb/acre) et trèfle rouge 3,36 à 5,60 kg/ha (3 à 5 lb/acre)].
On sème à la volée quand le sol est encore gelé, l'alternance de gel et de dégel au printemps permet de créer un bon contact entre les semences et le sol. On peut procéder à l'aide d'un semoir à la volée et d'un véhicule tout terrain (VTT) ou d'une motoneige.

Les résultats ne sont pas toujours évidents la première année, mais dès la deuxième saison vous constaterez généralement une plus grande proportion de légumineuses dans votre pâturage. Le trèfle blanc et le trèfle peuvent être mélangés avec les sels minéraux pendant la saison de pâturage. Le bétail va alors épandre les semences dans le pâturage avec son fumier. Cette méthode n'est peut-être pas aussi efficace mais elle est peu onéreuse.

Le fait d'accroître la teneur en légumineuses d'un pâturage augmente grandement la productivité du pâturage et du bétail qu'on y mène paître.

Pour plus de détails, voir les sites Web suivants :

www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/98-072.htm

Cliquez ici pour lire d'autres articles de Boeuf virtuel


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca