Planification de la réussite

Lors d'un atelier récemment un présentateur a déclaré : « Passez moins de temps à travailler dans votre entreprise et plus de temps sur votre entreprise ». Qu'est-ce que ça signifie pour les éleveurs de bovins de boucherie? Ces derniers sont peut-être moins enclins à passer plus de temps à créer le plan d'affaires et à l'améliorer, plutôt qu'au champ ou à l'étable à exécuter les activités quotidiennes de façon efficace.

Le centre d'apprentissage en ligne de la Chambre de commerce du Canada a indiqué dix raisons pour lesquelles les petites entreprises peuvent échouer, en première place on trouve : « l'absence d'un plan d'affaires solide et adéquat ». Si la création et le maintien d'un plan d'affaires pour votre exploitation vous semble une tâche laborieuse, rappelons que ce document est comme un plan de match ou un itinéraire routier que doit suivre l'entreprise pour une période définie.

Pourquoi un plan? La planification est essentielle pour définir les objectifs, les rôles et les responsabilités, établir des points de comparaison par rapport auxquels inscrire et comparer les progrès accomplis; c'est aussi l'un des documents essentiels qu'exigent les institutions financières et les programmes d'aide gouvernementale.

Il vous faut avant tout élaborer une vision stratégique ou un énoncé qui décrit l'orientation de votre entreprise; la mission de l'entreprise ou l'énoncé de mission est une déclaration de la manière dont vous compter exploiter votre entreprise; ensuite les principaux buts et objectifs; ces derniers éléments établis, vous êtes prêt à vous attaquer au plan d'affaires.

Exemple :

Vision stratégique : La ferme XYZ vise à être en tête des producteurs de bovins engraissés à l'herbe du comté

Énoncé de mission : La ferme XYZ offre des produits de boeuf de qualité pour le marché local.

Principaux buts et objectifs : Accroissement des ventes directes pour inclure 20 familles, 3 restaurants et 2 épiceries fines.

Ces trois composantes donnent maintenant une image plus claire de qui vous êtes, de quoi est constituée votre entreprise, et où vous vous dirigez.

La planification comprend aussi l'élaboration d'un plan d'affaires qui examine les forces, les faiblesses, les possibilités de votre exploitation et les menaces (FFPM) auxquelles elle doit faire face.

Les forces et les faiblesses sont deux éléments sur lesquels vous pouvez influer; sur les possibilités et les menaces vous exercez moins de contrôle, ou même pas du tout, comme par exemple les conditions climatiques, les marchés mondiaux, etc. Le fait de connaître vos forces et vos faiblesses vous permet d'étudier les possibilités potentielles et de mieux faire face aux menaces éventuelles.

On accorde beaucoup d'attention à l'analyse FFPM de votre entreprise dans les ateliers En quête d'une nouvelle valeur MC- Value Plus (élaborés par Gestion agricole du Canada et Gary Morton de Morton Horticultural Associates) qui sont offerts partout en Ontario cet hiver. Voici l'un des exercices auquel s'adonnent les participants à l'atelier :

  • Indiquer trois des forces de l'entreprise. Exemples : apprécier la production de bœuf de haute qualité; les membres de la famille sont impliqués dans l'entreprise; aimer le travail avec les gens et vouloir fidéliser sa clientèle.
  • Énumérer trois des faiblesses de l'entreprise. Exemples : peu d'attention accordé aux rapports financiers pour savoir quels secteurs de l'exploitation sont à la baisse ou à la hausse; les efforts de commercialisation ratissent trop large et ne sont pas assez ciblés; aucun plan d'affaires écrit n'est en place pour préciser l'orientation de l'entreprise à court et à long terme.
  • Inscrire trois possibilités pour l'entreprise. Exemples : une croissance de l'intérêt des consommateurs pour les aliments locaux; un soutien accru pour les exploitants; la proximité de marchés urbains en croissance.
  • Décrire trois menaces pour l'entreprise. Exemples : conditions climatiques; menaces économiques et marchés mondiaux; rappels de produits alimentaires.

Une fois que vous avez effectué votre analyse FFPM vous êtes en excellente position pour élaborer un plan qui décrit comment miser sur vos forces et bien exploiter les possibilités potentielles, corriger les faiblesses et faire face aux menaces.

Parmi les éléments d'un plan d'affaires efficace notons un plan de production, un plan de ressources humaines, un plan financier et un plan de commercialisation. Ce dernier est souvent le plus difficile à mettre au point car il faut essayer de comprendre le consommateur et le marché toujours changeant.

Un plan de commercialisation détaillé étudie les tendances de consommation individuelles et globales; il examine la logistique commerciale du produit, son prix, sa position sur le marché et la promotion; il décrit en détails comment vous commercialisez votre produit ou service pendant une certaine période.

Si vous êtes moins familier avec la commercialisation de votre produit ou de votre service, on y fait souvent référence comme étant l'art des 4 P. Les 4 P affectent chaque décision de commercialisation qui est prise, de la production à l'utilisateur final :

  • Produit : votre produit ou service;
  • Prix : combien vous en demandez;
  • Position : le cheminement du produit pour arriver à l'utilisateur final;
  • Promotion : comment vous comptez le faire connaître aux consommateurs.

Une fois que vous avez déterminé les 4 P de la commercialisation de votre produit, il faut constamment réévaluer si votre plan de commercialisation récolte les résultats escomptés. Dans le cas contraire il faut ré outiller le plan pour aller de l'avant.

Pour plus de détails et des ressources sur la planification d'entreprises, voir :

le site Web du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation des Affaires Rurales de l'Ontario (MAAARO) - Unité de la gestion des entreprises


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca