Systèmes pratiques de croisements pour les troupeaux ontariens

L'amélioration génétique des bovins de boucherie peut uniquement se faire de deux manières :

  1. par sélection
  2. par croisement

Les exploitants de troupeaux commerciaux ont la possibilité d'avoir recours aux deux méthodes. La majorité des améliorations apportées par la sélection se feront par la sélection du taureau auprès de producteurs de troupeaux souches et ultimement par les achats de matériel génétique des producteurs commerciaux.

Alors pourquoi les croisements sont-ils si importants? Les croisements permettent la transmission de la vigueur hybride, laquelle correspond simplement à la manifestation accrue d'un caractère, au-dessus de la moyenne du rendement des parents pour ce caractère. La vigueur hybride est plus visible dans le cas des caractères dont l'héritabilité est faible comme la fertilité et la longévité. Comparativement aux vaches consanguines, le poids sevré par vache croisée saillie est de 15 % supérieur, car les vaches croisées affichent :

  • un taux de gestation plus élevé;
  • un taux de vêlage plus élevé;
  • un taux de survie des veaux plus élevé.

Le poids au sevrage de tous les veaux nés d'une vache issue d'un croisement durant toute la vie de cette dernière sera en moyenne de 272 kilogrammes de plus que dans le cas d'une vache consanguine. C'est en fait comme si la vache avait un veau de plus dans sa vie.

La mise au point d'un système de croisement peut sembler complexe, mais il existe deux systèmes très simples qui s'appliquent aux troupeaux moyens de l'Ontario.

Achat de vaches croisées/hybrides à faire accoupler avec un taureau terminal

À titre d'exemple, on pourrait faire accoupler un croisement Hereford x Red Angus avec un taureau Charolais. Tous ces veaux sont mis en marché au stade de croissance qui est le plus rentable pour l'exploitation. Toute vache réformée est remplacée par des génisses Hereford x Red Angus. Assurez-vous de choisir un bon taureau, car dans ce système il peut servir de reproducteur pendant des années. Il est facile, selon cette démarche, de maximiser la vigueur hybride puisque la vache est croisée et accouplée avec un mâle d'une troisième race. Le veau est donc issu d'un croisement triple; il n'y a donc pas de perte de vigueur hybride comme ce serait le cas si les vaches étaient accouplées avec un taureau Hereford ou Red Angus. Cette démarche a été utilisée avec succès en production porcine pendant bon nombre d'années.

Lorsqu'on a recours à un taureau terminal, il faut être toujours en mesure d'avoir un géniteur approprié pour des femelles croisées judicieusement choisies et élevées pour obtenir un rendement maximum. Il est recommandé de conclure un contrat pour s'assurer d'un certain nombre de vaches par année.

Utilisation de taureaux composites/hybrides

Cette pratique prévoit l'utilisation de taureaux issus d'au moins deux races, et préférablement de quatre races ou plus. Ces taureaux issus de plusieurs races peuvent apporter de la vigueur hybride aux veaux mâles et femelles du troupeau. La plupart des exploitants ontariens gardent leurs propres génisses de remplacement. Le recours aux taureaux composites leur offre cette possibilité tout en leur permettant parallèlement d'augmenter la production par les croisements. Les génisses issues de taureaux composites sont simplement accouplées aux taureaux composites. On peut ainsi prendre des taureaux Simmental X Angus avec des vaches Simmental X Angus. En utilisant les génisses de son propre troupeau, l'éleveur est sûr qu'elles se comporteront comme leur mère.

Le niveau de vigueur hybride sera inférieur à celui qui est offert dans le cadre d'un système où l'on utilise un taureau terminal, mais il sera considérablement meilleur que pour un programme de reproduction de races pures. L'intensité de la vigueur hybride dépendra du nombre de races faisant partie du système des composites. Des recherches ont montré qu'un programme utilisant des composites issus de quatre races va permettre le maintien de 75 % de la vigueur hybride comparativement à un système de croisement de quatre races en rotation.

Photo d'un veau croisé
Figure 1. Les veaux croisés manifestent de la vigueur hybride.

La sélection du taureau devient donc un investissement majeur et représente une importante décision. Il existe des producteurs de sujets souches en Ontario et dans d'autres provinces canadiennes ou États américains qui ont des taureaux composites.

On doit également tenir compte de deux autres facteurs dans le cadre d'un programme d'amélioration génétique :

  1. L'uniformité des veaux est toujours importante, que l'on vende des veaux sevrés ou des bovins finis.
  2. La complémentarité des races est très importante. Alors, au moment du choix des taureaux individuels utilisés dans le programme, on doit tenir compte de beaucoup d'autres facteurs que simplement la race du taureau.

Conclusion

Il est important que les exploitants de troupeaux commerciaux profitent de l'amélioration de la productivité qui peut être obtenue dans le cadre des systèmes de croisement. Pour la moyenne des petits troupeaux ontariens, ces deux programmes sont simples et pratiques.

Cliquez ici pour lire d'autres articles de Boeuf virtuel


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca