Guide de décision pour la commercialisation des veaux, des bouvillons semi-finis et des bouvillons d'un an au pâturage en 2015

Introduction

Plusieurs possibilités de commercialisation s'offrent aux producteurs de vaches-veaux. Ils peuvent vendre les veaux sevrés, engraisser les veaux sevrés pendant l'hiver et les vendre au printemps, ou les garder au pâturage une saison de plus et les vendre l'automne suivant. Savoir déterminer la meilleure option pour une exploitation donnée est une question complexe. Les variables à considérer sont le flux de trésorerie, la disponibilité des fourrages et des pâturages, et les bénéfices ou pertes prévus pour chaque option. Cet article vise à déterminer les gains ou pertes prévus pour chaque option, en supposant que le fourrage et le pâturage additionnel nécessaire sont disponibles au coût de production.

Des prévisions budgétaires de base ont d'abord été calculées pour chaque option, puis approfondies selon une fourchette de prix d'achat et de vente. Des calculs similaires avaient été effectués dans un article précédent « Est-ce plus rentable de vendre les veaux sevrés ou les veaux semi-finis » (http://www.omafra.gov.on.ca/english/livestock/beef/news/vbn1112a1.htm), en utilisant les prix en vigueur à l'époque. Cependant, comme l'industrie connaît une ère de prix élevés sans précédent, une mise à jour des calculs s'impose.

Prévisions budgétaires

Les tableaux 1, 2 et 3 présentent les valeurs utilisées pour évaluer chaque option de commercialisation. Les budgets comprennent les coûts d'exploitation, mais ne comprennent pas le coût lié au travail de l'exploitant ni le risque ou le retour sur l'investissement. Le budget de base pour le troupeau de vaches (tableau 1) a été préparé en utilisant l'outil de budgétisation vache-veau1 du MAAARO.

Le scénario suppose que les vaches vêlent au pâturage à la fin de mai et que les veaux sont sevrés à la fin d'octobre. Les génisses vont rester dans le troupeau comme femelles de remplacement (15 %/an). Le coût d'élevage des génisses et la perte de revenus qui y est associée sont pris en compte dans le budget. La marge budgétaire provenant de la vente des veaux à des prix variant entre 2,50 $/lb et 3,50 $/lb a été calculée et les résultats présentés sous forme de graphique à la figure 1.

Tableau 1. Budget * vache-veau

Poste de dépense Valeur
Poids vache mature 1400 lb
Poids au sevrage 500 lb
Prix veau sevré 2,50 $ - 3,50 $/lb
Prix vache de réforme, $/lb 41% du prix du veau
Santé et vétérinaire 30 $/tête
Reproduction 30 $/tête
Taux de remplacement 15 % par an
Mise en marché / transport 40 $ /tête
Parcage 0,40 $/jour
Coût d'alimentation d'hiver 352 $/vache
CDP foin 100 $/tonne
Coût du pâturage 128 $/vache/an
Taux d'intérêt (exploitation) 3 %

* comprend le coût pour les femelles de remplacement qui restent dans le troupeau; ne comprend pas le travail de l'exploitant ou l'intérêt sur les prêts à long terme.

Le budget pour les bouvillons semi-finis a été préparé à l'aide de l'outil de budgétisation - Bovins semi-finis du MAAARO. Dans ce scénario, les veaux sevrés de 500 lb sont engraissés pendant 150 jours avec un gain de 1,5 lb/jour et un poids de vente au printemps de 725 lb. La marge budgétaire du programme de semi-finition a été calculée en supposant une fourchette de prix des veaux sevrés identique à celle utilisée dans le budget vache-veau et un prix de vente au printemps allant de 1,80 $/lb à 3,00 $/lb. Les marges nettes pour chaque combinaison de prix sont présentées à la figure 2.

Tableau 2. Budget - Bouvillons semi-finis

Poste de dépense Valeur
Poids au sevrage 500 lb
Prix veau sevré 2,50 $ - 3,50 $/lb
Poids semi-fini 725 lb
Prix bouvillon semi-fini 1,80 $ - 3,00 $/lb
Santé et vétérinaire 20 $/tête
Mise en marché/ transport 40 $/tête
Parcage 0,42 $/jour
Taux d'intérêt 3 %
Foin de bonne qualité 100 $/tonne
Maïs-grain 200 $/tonne
Supplément pour bovin 440 $/tonne
Sel /minéraux 550 $/tonne

Une méthode de calcul similaire a été utilisée pour établir les marges nettes prévisionnelles pour comparer les deux situations suivantes : vendre les bouvillons semi-finis comparativement à garder les bouvillons semi-finis pour les engraisser au pâturage et les vendre par la suite. Pour ce faire, une feuille de calcul personnalisée a été utilisée. Il a été considéré que le bétail gagnait 2,0 lb par jour au pâturage pendant la saison de pâturage de 120 jours et qu'ils étaient vendus à un parc d'engraissement à 965 lb (voir tableau 3). La fourchette de prix des bouvillons semi-finis est la même que dans l'exemple précédent, avec une fourchette de prix à la sortie du pâturage de 1,40 $/lb à 2,00 $/lb. Les marges nettes résultant de ces calculs sont présentées à la figure 3.

Tableau 3. Budget - Bouvillons d'un an au pâturage

Poste de dépense Valeur
Jours au pâturage 165 jours
GPQ au pâturage 2,0 lb/jour
Poids à l'arrivée au pâturage 725 lb
Prix à l'arrivée au pâturage 1,80 $ - 3,00 $/lb
Poids à la sortie du pâturage 965 lb
Prix à la sortie du pâturage 1,40 $ - 2,00 $/lb
Santé et vétérinaire 5,00 $/tête
Mise en marché/ transport 40 $/tête
Implant 3,00 $/tête
Boucle d'oreille anti-mouche 4,00 $/tête
Sels et minéraux 550 $/tonne
Taux d'intérêt 3,0 %
Taux de chargement 1,0 ac/tête
Semis 3,00 $/ac
Engrais 25,00 $/ac
Entretien/renouvellement 5,00 $/ac
Coût par lb de gain 0,43 $/lb

Figure 1. Marge par vache après la vente des veaux sevrés à divers prix*

Figure 1. Marge par vache après la vente des veaux sevrés à divers prix*

Texte - Figure 1

Graphique qui compare la marge par vache ($/vache) selon le prix du veau ($/lb) vendu au sevrage à différents prix ($/lb). L'axe X représente le prix du veau ($/lb). Il commence à 2,40 $/lb, puis augmente par tranches de 0,20 $/lb jusqu'à 3,40 $/lb. L'axe Y représente la marge ($/vache). Elle commence à 300 $/vache et augmente par tranches de 50 $/vache jusqu'à 750 $/vache. Une seule ligne est représentée dans le graphique à partir du coin inférieur gauche jusqu'au coin supérieur droit.

Figure 2. Marge nette de la vente des veaux sevrés de 500 lb ou de bouvillons semi-finis de 725 lb

Figure 2. Marge nette de la vente des veaux sevrés de 500 lb ou de bouvillons semi-finis de 725 lb

Texte - Figure 2

Exemple concernant la façon d'utiliser la figure 2. Le prix prévu pour des veaux de 500 lb est de3,10 $/lb. Tracez une ligne verticale à partir de ce point jusqu'à ce qu'elle croise la courbe qui correspond au prix prévu pour les bouvillons semi-finis de 725 lb (2,40 $/lb). Tracez ensuite une ligne horizontale à partir de ce point jusqu'au côté gauche du graphique. Notez ensuite la valeur obtenue sur cet axe (-75 $/tête).

Figure 3. Marge nette de la vente de bouvillons au pâturage de 965 lb vs des bouvillons semi-finis de 725 lb

Figure 3. Marge nette de la vente de bouvillons au pâturage de 965 lb vs des bouvillons semi-finis de 725 lb

Texte - Figure 3

Exemple concernant la façon d'utiliser la figure 3. Le prix prévu pour les bovins semi-finis de 725 lb est de 1,90 $/lb. Tracez une ligne verticale à partir de ce point jusqu'à ce qu'elle croise la courbe qui correspond au prix prévu pour les bouvillons d'un an au pâturage de 965 lb (1,60 $/lb). Tracez ensuite une ligne horizontale à partir de ce point jusqu'au côté gauche du graphique. Notez ensuite la valeur de la marge nette sur cet axe (50 $/tête).

Discussion

Les marges ont été très positives dans le cas des exploitations vaches-veaux qui vendent les veaux au sevrage. Ces résultats sont la conséquence du prix actuellement très élevé des bovins de boucherie et des coûts d'élevage relativement stables des vaches de boucherie. Les éleveurs de vaches-veaux en activité connaissent une ère de rentabilité parallèle.

L'option de garder les veaux pendant l'hiver présente à la fois des risques et des opportunités pour les éleveurs de vaches de boucherie. Généralement, les bovins plus lourds se vendent à un prix inférieur la livre que les bovins plus légers de la même qualité. Ceci est considéré comme une marge négative. Prenons comme exemple, la vente de veaux de 500 lb à 3,00 $/lb et la vente de bouvillons semi-finis de 800 lb à 2,70 $/lb, l'écart de marge est de 2,70 $ - 3,00 $ = -0,30 $. Il s'agit là d'une marge de prix négative de 30 cents/lb. Le potentiel de profit d'engraisser des bouvillons à un poids plus lourd repose sur la marge liée à l'alimentation. Combien en coûte-t-il de produire une livre additionnelle de poids corporel?

La figure 2 illustre les marges nettes pour les bouvillons semi-finis. Ce graphique peut être utilisé pour établir les bénéfices prévisionnels des veaux vendus au sevrage et des veaux qui sont gardés pour élevage ultérieur. Dans les fourchettes de prix utilisés, les marges nettes pour les bouvillons semi-finis sont positives lorsque la marge de prix se situe entre -60 et-80 cents la livre. Le graphique constitue une méthode rapide pour évaluer s'il est avantageux de garder ou de vendre les veaux et permet aux producteurs d'entreprendre des calculs plus détaillés spécifiques à leur exploitation agricole.

La prochaine étape du propriétaire est de mettre au pâturage les bouvillons semi-finis. La figure 3 fournit une représentation visuelle des relations entre le prix des bouvillons semi-finis, le prix des bouvillons d'un an à la sortie du pâturage et la marge nette. Dans la fourchette de prix utilisée, le pâturage donnait un résultat rentable tant que la marge de prix était de -50 cents la lb ou moins.

Pour comparer la vente de bouvillons d'un an au pâturage à la vente de veaux sevrés, nous devons additionner les marges appropriées des figures 2 et 3. D'abord, choisissez le prix prévu pour les veaux de 500 lb et le prix des bouvillons d'un an à la sortie du pâturage. Choisissez ensuite un des prix proposés dans la figure 2 pour les bouvillons semi-finis. Ensuite, trouvez les marges nettes correspondantes dans les figures 2 et 3 et additionnez-les. Le résultat vous donnera la comparaison des marges nettes prévues pour les veaux qui sont gardés pour être engraissés au pâturage par rapport aux veaux vendus au sevrage.

Exemple :

Supposons les prix suivants :

Veau = 3,00 $/lb Bouvillon semi-fini = 2,60 $/lb Bouvillon d'un an au pâturage = 2,20 $/lb

Données à partir des graphiques …

Marge des bouvillons semi-finis par rapport à la vente de veaux = $150
Marge des bouvillons au pâturage par rapport aux semi-finis = $110
Marge des bouvillons au pâturage par rapport à la vente de veaux = $260

Ces outils aideront les éleveurs de vaches-veaux à décider s'ils doivent garder leurs veaux pour les engraisser à des stades plus avancés. Chaque producteur peut comparer les retombées économiques prévues aux risques additionnels et au travail qui y sont associés, ainsi que la possibilité d'utiliser les ressources de la ferme.

ihttp://www.omafra.gov.on.ca/french/busdev/bear2000/Budgets/budget_tools.htm


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca