Les clôtures électriques pour gérer le bétail dans les pâturages

Un facteur limitant important dans le secteur du bovin de boucherie en Ontario est le manque de clôtures. Avec l'intensification des cultures commerciales partout dans la province au cours des dernières années, les clôtures périphériques ont été retirées sur de nombreuses exploitations agricoles. L'installation ou le rétablissement d'une clôture est l'une des premières étapes en vue de se lancer dans l'élevage de bétail.

De bonnes clôtures périphériques sont nécessaires pour garder le bétail à l'endroit que vous souhaitez. Les clôtures intérieures qui servent à subdiviser les champs permettent d'exercer une gestion accrue des pâturages. Les clôtures périphériques entretiennent le bon voisinage et protègent le bétail.

Il existe plusieurs types de clôture et les trois types courants en Ontario sont la clôture grillagée, le fil de fer barbelé et la clôture électrique. Nous avons également une fiche technique intitulée « Clôtures agricoles » qui compare cinq types de clôture et leurs coûts. Les deux comparaisons indiquent que la clôture électrique est le système de clôture le moins coûteux et le plus efficace sur le marché. Sa construction est plus rapide et elle requiert moins de main-d'œuvre et de matériaux. Une fois les animaux conditionnés à la clôture électrique, ils lui montrent respect et, en général, ne s'attarderont pas à la confronter.

Voici quelques-uns des éléments à considérer lors de la construction d'une clôture :

  • Quelle sera la longueur de la clôture?
  • Quel sera le type de bétail?
    • Vaches-veaux
    • Bovins semi-finis
  • S'agira-t-il d'une clôture intérieure ou périphérique?

Points à considérer pour la clôture électrique :

Les points à considérer pour la construction d'une clôture électrique sont la puissance électrique, l'électrificateur, le fil de fer et les poteaux. La puissance peut être fournie par l'hydroélectricité, l'énergie solaire ou une batterie. L'électrificateur doit être choisi en fonction de la longueur de fil que l'on doit y rattacher et de la quantité d'herbe ou de débris qui peut entraver le fil. Il est extrêmement important de bien installer la mise à la terre pour assurer le bon fonctionnement de l'électrificateur. Un fil à haute résistance transporte l'électricité efficacement. Il est habituellement recommandé d'utiliser un fil à 2 brins pour le périmètre et à un brin pour les clôtures internes.

Le courant qui passe dans la clôture peut être comparé à l'eau qui passe dans un tuyau. Plus le tuyau est gros, plus il peut transporter d'eau. Les fils de gros calibre offrent moins de résistance au courant. Un fil de calibre 12,5 a environ 1/3 de la résistance d'un fil de calibre 16. Il peut donc transporter le courant sur de plus grandes distances en conditions semblables. Le brin-maître qui vient de l'électrificateur devrait être au moins de calibre 12,5.

Les bandes ou les fils plastiques de calibre 14 et 16 conviennent pour les clôtures temporaires.

Les bovins doivent être conditionnés à la clôture électrique pour que ce soit un moyen de dissuasion efficace. Aménagez un petit parc ou champ avec un certain nombre de fils électriques, ou une clôture de type plus permanente, comme une clôture en grillage surmontée d'un fil électrique. Utilisez ce système pour dresser les vaches et, surtout les veaux, à la réalité que s'ils touchent la clôture, ils recevront une décharge électrique. Quand ils réaliseront que le contact avec la clôture se traduit par une conséquence douloureuse, la réaction s'implantera dans leur esprit. Psychologiquement, ils verront tout fil avec scepticisme et éviteront de s'en approcher, même s'il n'a qu'un seul brin. Cela permet de rendre la construction d'une clôture temporaire relativement facile. Il suffit d'utiliser des poteaux à bout en queue-de-cochon et un fil à un brin pour aménager rapidement un enclos pour le pâturage en rotation.

Un des éléments clés d'une bonne clôture électrique est l'efficacité du système de mise à la terre. Pour vérifier si la mise à la terre est suffisante, faire actionner l'électrificateur et court-circuiter la clôture en plaçant plusieurs tiges d'acier (ou poteaux en T) sur les fils à au moins 91 mètres (300 pieds) de l'électrificateur. Le voltmètre branché à un fil sous tension devrait indiquer moins de 1000 volts. Prendre la lecture entre la tige de mise à la terre et le sol à au moins 1,2 m (4 pi) de la tige. Le voltmètre devrait indiquer moins de 400 volts. Si l'on n'a pas de voltmètre, toucher d'une main la prise de mise à la terre et le sol de l'autre. Si la clôture fonctionne correctement, on ne doit pas sentir de courant. S'il y a un problème, d'autres tiges de mise à la terre sont nécessaires, les tiges de mise à la terre sont trop rapprochées ou il y a de mauvaises connexions entre les fils et les tiges de mise à la terre.

Pour la clôture périphérique, on peut utiliser des poteaux en bois traditionnels avec des isolateurs de poteaux, par lesquels passent les fils transportant la charge électrique. Si le terrain est relativement plat, un espacement de 25 à 30 pieds entre les piquets sera habituellement suffisant pour soutenir le poids de la clôture. Des ajustements peuvent être faits si le terrain est inégal, de manière à assurer que les fils restent parallèles au sol. Parmi les autres choix de poteaux, mentionnons les poteaux en plastique recyclé ou les poteaux en T en acier.

Pour diviser le pâturage en parcelles en vue d'une rotation, les poteaux à bout en queue-de-cochon sont efficaces; il est facile de les enfoncer dans le sol et de les retirer (voir figure 1). Cela permet de gérer plus efficacement le pâturage en ajustant rapidement la taille de la parcelle en fonction de la croissance de la culture fourragère.

Troupeau de vaches de boucherie dans un pâturage derrière une clôture en fil poly.

Figure 1. Du fil poly avec des poteaux à bout en queue-de-cochon facilite le déplacement des clôtures intérieures.

Le fil électrique peut aussi être utilisé pour prolonger la durée d'une clôture grillagée ou d'une clôture en fil barbelé. En déportant le fil électrique avec une rallonge isolatrice, les bovins recevront un choc avant d'arriver à clôture initiale en vue de s'y frotter ou de la pousser. Pour faire une bonne rallonge, utiliser un tuyau en PVC de 1,3 cm ou 2 cm (½ pouce ou ¾ pouce), le plier en V et le clouer au poteau.

Le MAAARO a produit une excellente fiche technique sur les différentes clôtures agricoles. Vous pouvez les comparer et choisir celle qui convient le mieux à votre situation. De plus, nous avons développé une calculatrice interactive, où vous pouvez entrer les coûts de fabrication d'une clôture de votre région. Vous aurez ainsi le coût précis de chaque type de clôture pour votre ferme.

La clôture électrique reste toutefois la clôture la moins coûteuse et la plus efficace que vous puissiez fabriquer. Elle permet à la gestion des pâturages d'atteindre un nouveau niveau qui garde votre bétail en sécurité et en bonne croissance pendant tout l'été.

Références :

Clôtures agricoles, Fiche technique du MAAARO, Ontario.ca/livestock
Publication 19F, La culture des pâturages, Publication du MAAARO, Ontario.ca/livestock


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca