Pâturage de balles rondes pour les vaches de boucherie

L'alimentation des vaches est coûteuse, exige beaucoup de temps et constitue un défi lorsque le temps est mauvais. Avec une période de paissance plus longue à l'automne, la quantité d'aliment entreposé requise pour nourrir les vaches de boucherie en hiver pourrait être réduite. La mise en réserve de fourrage pour une paissance en fin de saison permet aux vaches de rester dans le pâturage jusqu'à ce que le sol soit couvert d'une épaisse couche de neige. De nombreux producteurs prolongent maintenant leur saison de paissance avec une technique connue sous le nom de pâturage de balles rondes.

Cette pratique consiste à déposer des balles de foin sec dans un pré ou un champ de foin à l'automne lorsque le temps est beau et que le sol est ferme. Les balles sont généralement disposées en rangées ou en forme de losange avec une distance d'environ 40 pieds entre elles. Cette disposition donne habituellement 25 balles à l'acre. Les cordes sont retirées des balles. En général, les balles sont placées sur le côté, plutôt que sur le long, afin de réduire le gaspillage.

La gestion du pâturage des balles rondes peut être intensive ou extensive. En général, la plupart des agriculteurs ont essayé le pâturage intensif ou utilisé des clôtures électriques pour restreindre l'accès aux balles de foin. Cela permet aux vaches de manger tout le foin dans une section avant d'avoir accès à d'autres balles. Typiquement, les vaches passent environ 4 jours dans une parcelle de pâturage.

Quelques agriculteurs ont choisi de laisser les balles dans le champ après la récolte (moins de balles/acre, donc moins intense); les vaches doivent se nourrir sur une plus grande surface.

Certaines des questions que les agriculteurs se posent sur le pâturage de balles rondes sont les suivantes :

  • Quelle quantité de nourriture est gaspillée avec cette pratique?
  • Les champs seront-ils endommagés l'année prochaine?
  • Le fumier est-il uniformément distribué?

Un organisme de recherche appliquée appelé Lakeland Agriculture Research Association (LARA) basé en Alberta a examiné certaines de ces questions.

Gaspillage de nourriture :

Pour certains, mettre des balles de foin dans le champ et laisser les vaches s'en nourrir et patauger dedans peut sembler un « gros gaspillage de nourriture ». Pour déterminer le gaspillage, LARA a mesuré la quantité d'aliment laissée par les vaches (voir le tableau 1). Le gaspillage a été mesuré sur la même ferme en utilisant le même troupeau de vaches pendant cinq hivers. Chaque automne, une bâche était placée dans le champ avec un drapeau au centre de la bâche. Une fois la neige tombée, les balles étaient pesées, puis déposées sur les drapeaux. Les vaches ont brouté les balles de foin pendant l'hiver. Au printemps suivant, les résidus de foin ont été recueillis, le fumier retiré et la quantité de foin restante pesée. Le gaspillage de foin a varié de 7 % à 19 %. Les conditions météorologiques et la quantité de neige ont eu un impact sur la quantité d'aliment gaspillée. La quantité moyenne de foin gaspillée au cours de l'essai était inférieure à 16 %. Cela se compare à d'autres études d'Agriculture Alberta, montrant un gaspillage d'environ 19 % avec ce système d'alimentation.

Tableau 1 : Gaspillage de nourriture

Année
Type de balle
Orientation

Perte estimée (%)

Résidu de fumier (%)

Qualité initiale
Perte de qualité
Protéine brute (PB)(%)
Unités nutritives totales (UNT) (%)
Protéine brute (PB) (%)
Unités nutritives totales (UNT) (%)
2008
Fétuque/luzerne
Fin
17.69
15.76
13.86
58.33
7.65
43.43
Alpiste Roseau
Fin
19.11
12.48
9.96
53.37
4.91
44.26
2009
Fétuque/luzerne
Côté
9.96
20.24
14.49
58.89
9.57
45.49
Fin
13.48
18.82
2010
Fétuque/luzerne
Côté
7.27*
34.96
10.69
54.72
7.42
41.85
Fin
16.59
32.69
2011
Fétuque/luzerne
Côté
7.12b
20.02
Fin
16.08a
21.85
Moyen :
Fétuque/luzerne
Côté
8.54
20.13
13.01
57.31
8.21
43.59
Fin
15.96
22.28

* Peu de données simples, exclus des moyennes.

Cette année, dans un atelier sur le pâturage " Greener Pasture ", Steve Kenyon a indiqué que ce " foin gaspillé " contient des éléments nutritifs précieux permettant d'améliorer le sol. Il estime que chaque journée de pâturage de balles rondes apporte une valeur fertilisante au champ équivalente à 30 cents.

Une étude menée par Agriculture et Agroalimentaire Canada a déterminé que chaque 1000 lb de foin servi au champ apporte environ 30 lb d'azote et 5 lb de phosphore au sol et en améliore la fertilité. De plus, la distribution de la matière organique et du fumier accroît davantage la fertilité du sol.

Des recherches menées à l'Université de la Saskatchewan ont permis de comparer la rétention des éléments nutritifs du pâturage des balles rondes comparativement à un épandage de fumier. Ces recherches ont démontré que le pâturage des balles rondes a permis de récupérer 30 % à 45 % de l'azote ajouté et 21 % à 32 % du phosphore ajouté, alors que le fumier épandu permettait de récupérer seulement 5 % à 9 % de l'azote ajouté et 3 % à 5 % du phosphore ajouté.

Le pâturage de balles rondes peut-il fonctionner chez vous? Une calculatrice incluse dans le site foragebeef.ca, et intitulée « Bale Grazing Calculator » (en anglais seulement), pourra vous aider à répondre à cette question.

Avantage de rendement :

Les travaux menés par LARA ont démontré que le pâturage de balles rondes améliore le rendement des champs de foin au cours des années subséquentes. Selon les données recueillies, les augmentations de rendement au cours des années subséquentes étaient de 30 % à 50 %. Les facteurs d'influence comprennent une fertilité accrue, la rétention de l'humidité et l'amélioration de la matière organique.

Les personnes qui ont adopté le système du pâturage de balles rondes parlent de façon anecdotique des anneaux de croissance sombres autour des endroits où les balles avaient été déposées, avec une augmentation évidente de la croissance végétative.

Figure 1: Anneaux de croissance au printemps suivant le pâturage de balles rondes.

Anneaux de croissance au printemps suivant le pâturage de balles rondes.

Pourquoi le pâturage de balles rondes est-il une technique efficace :

  • Le pâturage de balles rondes peut réduire les coûts d'alimentation. En stockant les balles près de la zone de pâturage et en les déposant dans la zone, une à la fois, les coûts de main-d'œuvre et de machinerie peuvent être considérablement réduits.
  • À mesure que les vaches consomment les balles de foin, le fumier est distribué partout dans le champ. Le modèle de distribution est assez uniforme. Vous n'avez pas à assumer le coût d'épandre du fumier provenant d'une cour d'élevage.
  • Le niveau de fertilité des parties d'un champ ou d'un pré de faible fertilité peut être accru par le pâturage de balles rondes. La « nourriture gaspillée » ajoute des éléments nutritifs et le fumier peut être produit dans des zones qui normalement n'en recevraient peut-être pas.
  • Les vaches se trouvent à faire de l'exercice adéquat, ce qui a été démontré comme étant important pour maintenir le tonus musculaire des vaches en vue du vêlage.

Défis du pâturage de balles rondes :

  • Dans des conditions humides, il peut arriver que les vaches creusent le sol.
  • Dans des conditions de neige abondante, le déplacement des vaches entre les balles peut être difficile, ce qui augmente le gaspillage de la nourriture.
  • Les vaches vieillissantes et les génisses peuvent perdre de leur graisse corporelle, en raison d'un environnement plus froid et plus exposé.

Autres considérations :

  • Les cordes doivent être retirées. Le fil de sisal ne se décompose pas assez rapidement en hiver.
  • Le site Foragebeef.ca recommande d'utiliser une densité maximale d'environ 800 vaches-jours/acre, selon le poids des balles de foin, ce qui représente environ 25 balles/acre. Surveillez la croissance de la végétation l'été suivant, pour éviter une charge nutritive excessive et savoir quand réutiliser ce site d'alimentation.
  • Un temps d'alimentation prolongé dans une zone augmentera la charge nutritive laissée par les vaches et le gaspillage de nourriture.
  • Les vaches ont besoin d'un brise-vent. Songez à protéger les vaches avec des brise-vent portatifs, afin de réduire l'exposition aux éléments et la perte d'état corporel qui en résulterait.
  • La disponibilité de l'eau peut être un problème, particulièrement s'il manque de neige de bonne qualité. Les vaches doivent en lécher suffisamment pour satisfaire leurs besoins en eau.

Il a été démontré que le pâturage de balles rondes a permis de réduire les coûts d'alimentation, d'améliorer la fertilité du sol et de permettre aux vaches de vivre dans un environnement sain.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca