Les préparatifs de l'été = les rendements de l'automne

La période de préparation désigne le temps nécessaire pour effectuer le travail préparatoire en vue d'atteindre un résultat satisfaisant. En enseignement, on ferait allusion à la préparation des cours; dans les sports, on parlerait d'heures de pratique. Dans un cas comme dans l'autre, on cherche à obtenir des bénéfices, que ce soit grâce à une leçon bien maitrisée ou par une victoire dans un match final. Dans le commerce des veaux, les bénéfices se concrétiseront dans le prix obtenu pour vos veaux en fonction de l'état du marché cet automne. Cependant, ce prix sera également établi en fonction du travail préparatoire que vous accomplirez d'ici là!

L'automne venu, l'idéal consisterait à faire en sorte que les veaux suscitent un grand intérêt et des enchères actives, et que vous en obteniez les meilleurs prix lors de la vente (ou de toute autre méthode de commercialisation des veaux). Toutefois, s'ils acceptent de payer le prix le plus élevé, vos acheteurs exigeront, dès la livraison, un troupeau homogène constitué de veaux sains, préparés (castrés, écornés, vaccinés), ordonnés et prêts à s'alimenter à la mangeoire et à s'engraisser sans incident ni maladie.

C'est l'année dernière que vous avez établi la génétique, c'est-à-dire les volets " bien constitué " et " prêt à engraisser ". Toutefois, vous devez vous assurer de transmettre ces renseignements à vos acheteurs potentiels en les indiquant dans le catalogue, sur des affiches ou en les envoyant par courriel ou par la poste. Si vous disposez de renseignements relatifs au gain de poids et à l'efficacité alimentaire concernant les veaux et les taureaux de l'année précédente, faites-en la promotion.

Un troupeau homogène constitue un élément sur lequel vous pouvez influer à long terme, soit en misant sur la génétique et sur une saison de mise bas serrée. À court terme, en ce qui a trait au marché de cette année, observez les veaux et posez-vous les questions suivantes. Seront-ils tous prêts à partir le même jour? Certains d'entre eux devraient-ils être conservés pour le secteur des viandes congelées ou mis en semi-finition durant l'hiver? Combien de tris seront nécessaires? Peut-on les homogénéiser en les appliquant tous ou quelques-uns? Comment l'alimentation complémentaire cadre-t-elle dans tout cela? Qu'en est-il du sevrage survenant un mois ou six semaines avant la vente?

Les étapes de castration (par ablation préférablement) et d'écornage vont de soi et elles sont indispensables afin de tirer un profit maximal de votre produit! Si ces étapes ont été accomplies tôt, n'oubliez pas d'effectuer une vérification avant la vente pour éviter les ratés et les bourgeons de corne tardifs.

La vaccination comporte deux volets.

  1. Le cheptel de vaches. Si votre cheptel est soumis à un programme de vaccination de type " vivant modifié " (Modified Live) avant la conception des veaux, ceci doit être noté et annoncé. Si ce n'est pas le cas, il vous faudra discuter avec le vétérinaire concernant la mise en œuvre d'un tel programme en vue de la future production bovine.
  2. Les veaux. Le second volet du programme de vaccination consiste à s'assurer que les veaux eux-mêmes sont vaccinés, selon le mode d'emploi sur l'étiquette. Assurez-vous d'y voir bien avant la vente afin que l'animal ait le temps de se faire une bonne immunité.

Préalablement à la vente, il sera nécessaire de procéder à un travail de préparation relativement à la manutention des veaux et peut-être à leur sevrage, et ce, pour veiller à ce que ceux-ci se comportent de manière ordonnée à la livraison et se dirigent directement vers les mangeoires. Il s'agira de traiter et d'encadrer les veaux doucement, calmement et discrètement pour éviter de les affoler dès leur entrée dans la glissière. De fait, si le déplacement des veaux dans les installations de manutention ou dans la glissière se fait sans heurts, le troupeau risque de se montrer plus calme et mieux ordonné une fois dans le parc d'engraissement. Le simple fait de prendre le temps de se promener calmement parmi les veaux, de temps à autre (avant la vente et plus particulièrement après la période de sevrage) contribuera à calmer les animaux en présence de personnes.

Si les veaux sont mis à la mangeoire avec leur mère, ou mieux encore s'ils sont sevrés, la fin de l'allaitement ne surviendra pas pendant le processus de commercialisation, comme c'est le cas des veaux qui appellent en beuglant. Le veau qui s'alimente suffisamment provoque une modification de son système immunitaire à un stade où des surplus d'énergie sont nécessaires pour combattre certains problèmes de santé. Il est toutefois important de noter qu'un sevrage éventuel doit intervenir au moins un mois avant la date prévue de la vente. Cette façon de faire permettra au veau de supporter le stress du sevrage en évoluant néanmoins dans un environnement familier, afin de passer ensuite à l'étape suivante où il pourra prendre un surplus de poids en vue de la vente et ainsi devenir l'un des ces veaux " prêts à partir ". Le sevrage ne peut cependant pas intervenir dans une grange mal aérée, sombre et sale. Le sevrage le long d'une clôture et le sevrage en deux étapes avec dispositif nasal antisuceur présentent un bon rendement pour les exploitations bovines disposant d'installations limitées. Les essais qui remontent à l'époque du Programme de viande rouge ont tous démontré que l'avant sevrage représente le deuxième moyen le plus efficace de réduire le taux de morbidité et de mortalité chez les veaux dans le parc d'engraissement.

L'un des derniers éléments dont il vous faudra tenir compte lors de la préparation consistera à déterminer le type de vente qui conviendra davantage à la commercialisation des veaux. Informez-vous puis prenez une décision. Notez la date au calendrier et procédez à rebours à partir de cette date pour déterminer le travail à accomplir. Adoptez le protocole adéquat pour le type de vente choisi et inscrivez-en les moments charnières de l'échéancier. Communiquez avec la clinique vétérinaire sans tarder et assurez-vous qu'ils aient commandé et reçu des produits dont vous aurez besoin bien avant le jour de la vente. Discutez aussi avec votre transporteur. Si vous procédez à la vérification de l'âge, remplissez les documents administratifs dès maintenant! Le même principe s'applique pour les renseignements relatifs au catalogue de vente : chargez-vous-en maintenant. Expédiez-les ensuite afin que l'encan à bestiaux ou l'exploitant chargé des ventes puisse annoncer les veaux.

Toutefois, la dernière étape du travail consiste à faire de la publicité par vos propres moyens. Déterminez l'endroit où vos veaux ont été vendus au cours des dernières années et ciblez les soumissionnaires finalistes. Prenez des photos et acheminez-les directement ou envoyez-les par courriel à ces anciens acheteurs ou soumissionnaires. Indiquez-leur où et quand vos veaux seront disponibles à la vente.

Alors, oubliez ces journées d'été de farniente : le travail préparatoire vous attend. Un peu de travail préparatoire dès maintenant et pendant les prochains mois générera, espérons-le, de généreux bénéfices une fois venu le moment de la rétribution " maximale "!

Cliquez ici pour lire d'autres articles de Boeuf virtuel


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca