Relevez le défi de l’alimentation d’hiver

Table of Contents

  1. Jours de pâturage
  2. Engraissement l'après-midi et en soirée
  3. Rations de foin réduites (RFR)
  4. Sous-produits d'éthanol
  5. Ensilage du lest
  6. Alternance de l'engraissement de jour
  7. Gestion du microclimat
  8. Saison de mise bas
  9. Réduction de la taille des vaches
  10. Gestion de l'information

Certaines de ces stratégies donnent de très bons résultats une fois combinées, alors que d'autres fonctionnent très bien d'elles-mêmes. Elles sont toutes destinées à contribuer à la réduction de vos coûts d'entretien durant l'hiver, car en fin de compte, passer à travers l'hiver est souvent LE facteur à considérer dans l'équation en termes de production de vaches et de veaux.

Le défi que je vous lance est d'essayer au moins une nouvelle stratégie de la présente liste au cours du prochain hiver!

Jours de pâturage - Encore et toujours la méthode no 1 en matière de réduction des coûts d'engraissement. Un pâturage constitué d'herbes vivaces est très peu coûteux; vous pouvez engraisser votre troupeau avec la moitié de ce que ça vous coûterait en foin. Un pâturage qui s'étend en fin de saison en raison de la récolte annuelle constitue une réduction des coûts moyenne. Encore plus de renseignements ici :

 Vaches de grosseur moyenne dans le pâturage

Figure 1. Vaches de grosseur moyenne dans le pâturage

Engraissement l'après-midi et en soirée - Le choix du moment pour engraisser les vaches peut avoir une incidence sur la période de vêlage. De nombreux producteurs ont réussi, grâce à l'engraissement en après-midi et en soirée, à repousser la mise bas le jour au lieu d'en pleine nuit. Pour augmenter vos chances de réussite, vous devez débuter l'engraissement en après-midi environ de 4 à 6 semaines avant que la vache ne mette bas, ce qui lui laisse suffisamment de temps pour s'habituer à cette nouvelle routine.

 

Rations de foin réduites (RFR) - La récolte des foins a été particulièrement bonne cette année, à l'échelle de la province. Selon le prix, vous pourriez acheter de l'orge ou du maïs, ce qui vous permettrait d'économiser sur le foin, et peut-être même de vous constituer une petite réserve de fourrage grossier? Si vous habitez une région oł la récolte des foins a été moins abondante, cette méthode vous aidera à étirer vos réserves de foin.

 

Sous-produits d'éthanol - Conjointement avec les RFR à base d'orge ou de maïs, pourquoi pas des sous-produits d'éthanol? Et advenant qu'un petit extra de protéines soit nécessaire, si par exemple la qualité de votre foin laisse grandement à désirer, ces sous-produits ne devraient jamais être laissés pour compte. Vous devriez les prendre en considération pour toute ration dans laquelle vous utiliserez du grain additionné d'une source de protéine. L'éthanol étant davantage répandu dans les stations-service, il sera de plus en plus facile de se procurer des sous‑produits émanant de leur production.

 

Ensilage du lest - Il peut s'avérer très profitable d'utiliser vos récoltes de maïs et de fourrage grossier pour vous constituer une réserve de lest haché que vous stockerez dans vos silos horizontaux. Cette méthode offre deux avantages : la somme de travail que suppose la récolte du lest en ballots pour de gros troupeaux s'avère trop souvent un véritable goulot d'étranglement. Cette contrainte, également présente dans les grosses laiteries, est d'ailleurs la raison pour laquelle la plupart d'entre elles se sont aujourd'hui tournées vers l'ensilage du lest, éliminant ainsi ce goulot d'étranglement. L'autre avantage est que les aliments pour animaux, par exemple la paille, le grain ou toute autre denrée consommable, se mélangent très bien avec le lest haché.

 

Alternance de l'engraissement de jour - Bon nombre de chercheurs ainsi que ceux ayant beaucoup d'expérience en milieu fermier recommandent d'alterner l'engraissement de jour, tout simplement parce qu'il est beaucoup moins coûteux d'utiliser des aliments pour animaux dont la qualité et les caractéristiques varient plutôt que d'utiliser des mélangeurs TMR, avec tous les coûts que cela suppose. Par exemple, si la ration nécessite un mélange égal de foin de qualité inférieure et d'ensilage mi-fané de meilleure qualité, vous seriez alors mieux d'utiliser un mélangeur TMR. Toutefois, une méthode presque tout aussi efficace serait d'engraisser vos animaux une journée avec un type de nourriture, le lendemain avec l'autre. Vous pouvez aussi leur offrir le même type de nourriture deux jours de suite, mais pas plus. La plus mauvaise des stratégies serait de mettre un peu des deux types de foin chaque jour, pour la simple et bonne raison que les vaches ayant le plus de caractère se nourriront toujours des meilleures denrées, tandis que les plus soumises hériteront toujours de la moins bonne nourriture, à leur grand détriment. Dans le même ordre d'idées, le maïs à ensilage ou le grain pourraient également être servis une journée sur deux. Pour plus de renseignements à ce sujet :

 

. Pour réduire les rations de foin, les mélangeurs TMR sont de bons appareils qui vous permettront de mélanger le maïs à ensilage et les aliments comestibles avec le fourrage grossier

Figure 2. Pour réduire les rations de foin, les mélangeurs TMR sont de bons appareils qui vous permettront de mélanger le maïs à ensilage et les aliments comestibles avec le fourrage grossier

Gestion du microclimat - Un pelage mal entretenu (recouvert de boue ou de fumier), un abri d'hiver humide et mouillé, le vent; voilà des éléments qui feront dépenser deux fois plus d'énergie aux vaches et qui dit dépense d'énergie dit perte de poids. Plus particulièrement de la mi-janvier à la mi-février, voyez à ce que vos vaches disposent d'endroits biens secs, propres et à l'abri du vent. Vos vaches passeront plus facilement par cette période pénible si leur corps est en bonne condition et si leur refuge est propre et suffisamment bien isolé. Voici quelques conseils :

  1. Il est préférable que les murs soient rainurés ou poreux plutôt que pleins (les murs des vieux silos horizontaux sont donc à proscrire, à moins que vous ne teniez absolument à déterrer vos vaches à chaque tempête de neige);
  2. L'idéal est d'avoir une clôture coupe-vent ou un boisé à environ 15 mètres (50 pieds) du refuge oł se trouvent les vaches;
  3. Le Plan environnemental de la ferme favorise les boisés à titre de coupe‑vent.

 

Vaches bien abritées pendant l’hiver dont le pelage est en bonne condition

Figure 3. Vaches bien abritées pendant l'hiver dont le pelage est en bonne condition

Saison de mise bas - Plusieurs recherches et discussions ont été menées afin de déterminer à quel point la saison de vêlage affecte les besoins en alimentation durant l'hiver. Consultez le site du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales pour en savoir plus à cet effet :

Réduction de la taille des vaches - La meilleure façon de déterminer à l'avance vos besoins en nourriture est la grosseur et le poids de vos animaux. Le calcul est fort simple : plus vos vaches sont grosses, plus la facture sera salée. Il est toujours préférable d'accoupler vos reproducteurs avec de plus petites (et non pas petites) vaches; vous conserverez ainsi un niveau élevé de production de veaux tout en réduisant vos coûts en engraissage durant l'hiver.

Gestion de l'information - Aucune de ces stratégies ne peut être évaluée adéquatement si vous n'avez pas en mains les informations de base concernant vos opérations, par exemple vos inventaires de fourrage grossier, le poids de vos vaches et le nombre de jours de pâturage. Ces informations peuvent s'avérer primordiales si vous songez à vous munir d'une technologie importante et coûteuse, par exemple l'ensilage du lest. Toutes ces informations, mais également bien d'autres, seront nécessaires au moment d'évaluer tout le potentiel de la chose sans compter que cela vous permettra de prendre les meilleures décisions qui soient.

 


Auteur : Christoph Wand- Nutritionniste de bovins de boucherie et de moutons/MAAARO
Date de création : 26 octobre 2006
Dernière révision : 13 décembre 2006

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca