Décisions, décisions

Chaque automne, les exploitants de troupeaux à vêlage printanier sont fort occupés et doivent prendre de nombreuses décisions. Le présent article donne un aperçu des facteurs qu'il convient d'examiner lorsque vient le temps de prendre les décisions les plus importantes.

Vache et veau au pis dans un pâturage

Figure 1. L'automne est un bon moment pour évaluer la production de veaux et planifier l'année à venir.

Veaux

La première décision concerne la mise en marché des veaux. À quel moment doit-on vendre? Un vaste éventail de facteurs peuvent avoir une incidence sur le prix des veaux. Dans le marché actuel, le prix obtenu sera certes intéressant, mais comment maximiser les profits? Le marché demeure favorable aux producteurs qui offrent des lots de veaux uniformes et plus importants. Il est aussi avantageux de se regrouper avec d'autres producteurs mettant en marché des veaux similaires afin qu'un vendeur, un éleveur de bovins d'engrais ou un exploitant de parc d'engraissement puisse acheter d'un coup tous les veaux dont il a besoin. La vente directe par l'entremise d'un programme de bœuf de marque offrant une traçabilité complète est aussi une solution à considérer. Il est également bon d'obtenir certaines données sur le GMQ et les caractéristiques de carcasse afin de comparer ses animaux à ceux des autres producteurs.

Compte tenu du prix des veaux, les acheteurs voudront limiter les risques relatifs à la santé des animaux. Il convient de consulter son vétérinaire pour connaître le meilleur programme de vaccination pour les veaux. Les acheteurs préfèrent généralement les vaccins vivants. La vente de veaux sevrés, ce qui élimine la contrainte du sevrage pour l'acheteur, est une option à envisager. L'utilisation de barrières de séparation ou d'antisuceurs nasaux pour le sevrage des veaux que l'on prendra soin de garder à l'extérieur avec une alimentation à la dérobée évitera d'altérer l'apparence des animaux.

Sujets de remplacement

Avec le prix actuel des veaux, il convient de se demander si l'élevage de génisses de remplacement qui mettront bas pour la première fois dans deux ans est plus rentable que l'achat de vaches ou de génisses de reproduction. La réponse sera fonction du programme d'élevage mis en place et de la disponibilité de reproductrices de remplacement valables. Certains producteurs sont toujours disposés à vendre des vaches et des génisses. Il suffit de les trouver… et de constater que plusieurs autres producteurs sont également à la recherche de reproductrices. Quelques calculs permettront déterminer le prix que l'on peut consentir pour acheter une bonne reproductrice en fonction des coûts de production de l'exploitation; il suffira ensuite de comparer avec ce qu'il en coûte pour élever ses propres génisses.

Vaches de réforme

Les vaches de réforme se vendent également très bien. La garde d'une vache non gestante coûte de l'argent, c'est pourquoi il est préférable de procéder à une vérification de la gestation. Certains vétérinaires utilisent maintenant des ultrasons pour s'assurer que les vaches sont bien en gestation. Même si le prix des veaux est intéressant, une vache incapable d'amener un bon veau au sevrage n'a pas sa place dans un troupeau. Le verdict est le même pour les vaches qui ont de gros trayons ou un pis trop bas et dont il faut aider le veau au moment de l'allaitement ainsi que pour les vaches qui mettent bas de plus en plus tardivement et qui, de ce fait, produisent d'année en année des veaux plus légers qui rapporteront de moins en moins.

Taureaux

Les taureaux utilisés doivent donner un rendement satisfaisant. Leurs veaux doivent naître facilement et avoir une bonne croissance, et leurs filles doivent être de bons sujets de remplacement. Il arrive par ailleurs que, dans les troupeaux de petite taille, un seul taureau soit présent. Il est alors souhaitable d'acheter des taureaux avec d'autres producteurs et d'établir une rotation afin d'éviter que les taureaux saillissent leurs propres filles.

En faisant ses devoirs à l'automne et en dressant une liste de taureaux candidats, l'achat de nouveaux reproducteurs se fera plus rapidement l'automne suivant. Il est important de trouver une personne de confiance à qui confier l'achat des taureaux ou, encore, une personne capable d'aider à ce chapitre. Cette personne doit bien saisir les objectifs établis et être en mesure de trouver le taureau qui convient au troupeau.

Alimentation

L'analyse du foin et des autres aliments est importante. Consulter un détaillant d'aliments pour animaux ou un nutritionniste à propos des résultats de ces analyses afin d'établir la stratégie d'alimentation qui optimisera le rendement du troupeau en ajoutant, au besoin, les suppléments (minéraux, etc.) requis.

Il existe de nombreuses ressources sur le site Web du MAAARO (www.omafra.gov.on.ca/french/ag.html) ainsi que sur d'autres sites Web pour faciliter la prise de décisions.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca