L'ecthyma contagieux, communément appelé Orf

Qu'est-ce que l'ecthyma contagieux?

Il s'agit d'une maladie de la peau très contagieuse qu'on observe couramment chez la chèvre et le mouton. Cette maladie, répandue mondialement, est causée par un parapoxovirus. Elle est souvent plus grave chez la chèvre que chez le mouton, et les chevreaux et les agneaux sont plus susceptibles de la contracter que les adultes. On l'appelle aussi Orf.

Quels sont les symptômes chez la chèvre?

En général, des lésions semblables à des cloques apparaissent sur la bouche et les naseaux de 4 à 8 jours environ après l'exposition au virus. Ces cloques peuvent devenir croûteuses et des lésions peuvent aussi se manifester sur d'autres parties du corps, dont la face, les oreilles, les trayons, les pieds (bourrelets), la vulve et le scrotum. Il peut arriver que des chevreaux souffrant de douloureuses lésions à l'intérieur et autour de la bouche ne puissent téter ni se nourrir. Les femelles dont les trayons sont endoloris (surtout à leur extrémité) peuvent refuser de donner la tétée, ce qui peut entraîner la mort par dénutrition des chevreaux non sevrés. La plupart des chèvres adultes ayant des lésions autour de la bouche maintiennent une alimentation et une lactation appropriées. Toutefois, des infections bactériennes secondaires peuvent gagner les lésions des trayons et causer la mammite chez les femelles adultes. Les individus portant des lésions sur les pieds peuvent boiter. Les lésions non complexes disparaissent généralement dans l'intervalle d'un mois. Les sujets dont le système immunitaire est affaibli peuvent présenter de graves symptômes. Il est courant que la totalité des jeunes d'un élevage soient infectés, mais rares sont ceux qui meurent de cette maladie.

Chèvre présentant des lésions croûteuses autour de la bouche et du nez. Photo : J. Jansen, MAAARO.

Comment la maladie se propage-t-elle?

La maladie se propage par contact direct avec un sujet infecté ou indirectement dans le milieu ambiant par contamination (matériel, mangeoires, litière). Le virus s'introduit dans l'organisme par des plaies sur la peau (par exemple après ingestion d'aliments blessants causant de l'abrasion dans la bouche). Des chevreaux non sevrés peuvent transmettre l'infection aux trayons des femelles allaitantes moins résistantes. Le virus demeure viable sur la peau environ un mois après que les lésions ont disparu. Outre les croûtes qui tombent au sol, les sujets porteurs, ceux qui semblent sains mais qui excrètent le virus, peuvent aussi propager la maladie, surtout dans les moments de stress. Le virus étant très résistant, il est difficile à combattre; il peut survivre pendant des mois, voire des années, dans les milieux frais et secs, mais il ne résiste pas aux températures élevées et très basses.

Est-ce que les animaux deviennent immunisés contre la maladie?

Les animaux infectés ne sont pas ensuite immunisés pour le reste de leur vie. La période d'immunité serait de 2 ou 3 ans environ. Il est possible que des sujets soient de nouveau infectés par la suite, mais dans ces cas, les symptômes sont moins graves.

Comment traite-t-on les sujets atteints?

Il n'est pas nécessaire de traiter les sujets infectés, sauf si les lésions sont graves. Il faut prodiguer de bons soins aux chevreaux atteints pour qu'ils puissent manger et boire. Si des cas de mastite se déclarent, il faut également traiter les chèvres et les brebis aux antibiotiques. On peut traiter les pis à la pommade pour amollir les croûtes sur les trayons.

Il est important de garder les zones touchées sèches et propres pour prévenir les infections bactériennes secondaires et les infestations de mouches. Évitez de détacher les croûtes. Il se vend des produits censés accélérer la guérison, mais la plupart n'ont pas eu cet effet par rapport à l'absence de traitement et ne comportent pas une période de retrait du lait ou de la viande. Consultez votre vétérinaire pour en savoir plus sur l'ecthyma contagieux ou pour discuter des options de traitement.

Comment peut-on prévenir la maladie?

Il faut mettre en quarantaine pour une durée de 3 ou 4 semaines les nouveaux arrivants dans un élevage. Si vous envisagez d'acheter des sujets, méfiez-vous. L'isolement des animaux infectés peut aider à empêcher la propagation de la maladie, et le nettoyage et la désinfection des enclos, à réduire la contamination du milieu ambiant. Malheureusement, une fois que le virus atteint un élevage, il est difficile à éradiquer. Il n'existe pas de vaccins dans le commerce au Canada. Le vaccin contre l'ecthyma contagieux disponible aux États Unis est un vaccin vivant qui n'est utilisé que dans les élevages touchés par une infection chronique. Il n'est pas recommandé d'utiliser ce vaccin dans les élevages sains, car il y introduirait le virus.

La maladie peut elle atteindre l'être humain?

Oui, les chèvres et les moutons peuvent transmettre la maladie aux êtres humains; l'ecthyma contagieux est une zoonose. Les personnes qui sont exposées au virus peuvent présenter une ou des lésions dans les 3 à 7 jours suivant l'exposition. En général, on observe une seule lésion cutanée rouge sur un doigt, une main ou une autre partie exposée du corps. Cette lésion peut être douloureuse, mais elle a tendance à disparaître de manière spontanée sans laisser de cicatrice dans un intervalle de 3 à 6 semaines. Le virus ne se transmet pas entre personnes. Si vous éprouvez une forte douleur, avez de la fièvre ou constatez que la lésion s'infecte, s'agrandit ou se répand, consultez votre médecin. Quiconque manipule un animal infecté doit porter des gants. Il faut se laver les mains souvent, au savon et à l'eau.

Lésion rouge unique causée par le virus Orf sur un doigt d'une personne.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Dre Jocelyn Jansen, Vétérinaire - petits ruminants, MAAARO, et
Kristin Ferguson, étudiante, emploi d'été, MAAARO
Date de création : 1 août 2012
Dernière révision : 1 août 2012