La lymphadénite caséeuse du mouton et de la chèvre

La lymphadénite caséeuse a été surnommée la peste des producteurs de petits ruminants. On la trouve parfois dans d'autres espèces comme les chevaux, les bovins, la volaille et les hérissons. Elle pourrait aussi être transmise aux humains par des animaux infectés. Il y a deux formes de lymphadénite caséeuse : celle qui se trouve dans la peau et celle qui se trouve dans les organes.

Causes

La lymphadénite caséeuse est causée par la bactérie Corynebacterium pseudotuberculosis, que l'on trouve souvent dans certains des sites de prédilection de la bactérie de la tuberculose, et elle cause fréquemment un syndrome cachectique chez les animaux infectés. Lorsqu'un animal est infecté, dans une exploitation agricole, les plaies ouvertes causées par les ganglions lymphatiques infectés suscitent une contamination environnementale. D'autres chèvres ou moutons sont alors infectés par les procédures habituelles qui causent des lésions à la peau, comme la tonte, l'amputation de la queue, l'enlèvement des cornes et la castration. Cette bactérie est assez résistante aux bains pour moutons qui sont couramment utilisés, et dont l'utilisation peut même propager la maladie.

Symptômes

Les abcès prennent habituellement d'un à trois mois pour se former à partir de leur point d'entrée dans la peau ou dans un ganglion lymphatique, puis ils se propagent lentement par le sang ou la lymphe aux organes ou aux autres ganglions lymphatiques. Les parois des abcès de la lymphadénite caséeuse sont généralement épaisses. Lorsqu'ils sont récents, ces abcès sont remplis d'un exsudat mou et pâteux d'une couleur allant du blanc au vert, tandis que les abcès plus anciens ressemblent très souvent à des rondelles d'oignon de pus sec et épais. Bien que certains animaux dépérissent lorsque leurs organes sont atteints, d'autres animaux peuvent paraître gras et en santé, et seul un examen post-mortem révélera l'étendue de la contamination. On condamne les moutons et chèvres abattus lorsque l'on découvre qu'ils ont de multiples abcès, car ceux-ci indiquent que leur système immunitaire n'a pas bien maîtrisé la maladie et que la bactérie circule dans l'ensemble du corps.

Abcès externes de lymphadénite caséeuse sous la mâchoire et dans le ganglion lymphatique parotidien. De tels abcès peuvent se rompre et se drainer à plusieurs reprises dans l'environnement, infectant ainsi un troupeau.

Figure 3 : Abcès externes de lymphadénite caséeuse sous la mâchoire et dans le ganglion lymphatique parotidien. De tels abcès peuvent se rompre et se drainer à plusieurs reprises dans l'environnement, infectant ainsi un troupeau.

Traitement

L'incidence des abcès s'accroît avec l'âge, et ceux-ci peuvent avoir atteint jusqu'à 40 % des animaux d'un troupeau. Les deux formes de cette maladie sont considérées comme impossibles à guérir complètement, progressent très lentement et croissent et décroissent souvent, tandis que les abcès se rompent et se drainent. Le producteur de petits ruminants devrait consulter un vétérinaire, s'il a des craintes à propos de son troupeau, mais la mise à la réforme et la décontamination environnementale sont souvent conseillées, pour éliminer une infection d'une exploitation agricole. Les traitements aux antibiotiques sont à long terme et ne guérissent pas la maladie. L'ablation des abcès reste le traitement le plus efficace, mais elle ne guérit pas l'infection. Il existe des vaccins contre la lymphadénite caséeuse. Ils n'empêchent pas complètement la transmission de la maladie à un troupeau, mais ils en réduisent la fréquence et la gravité. Ces vaccins ne sont pas approuvés pour les chèvres.


Auteur : Dre Alexandra Reid - unité d'inspection vétérinaire et de vérification/OMAFRA
Date de création : 26 août 2014
Dernière révision : 26 août 2014

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca