Avez-vous un plan de santé du troupeau pour votre ferme laitière?

(Le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d'alléger le texte.) Puisque les agriculteurs et les producteurs de chèvres laitières deviennent de plus en plus progressistes et que la production de lait augmente, nous voyons souvent plus de problèmes liés aux maladies et à la productivité des animaux. Par exemple, une mortalité accrue (chez les adultes et les chevreaux), un lait de piètre qualité, des problèmes nutritifs (c.-à-d., la toxémie de gestation) et des problèmes de fertilité (c.-à-d., des avortements). Le fait de créer et de suivre un plan de santé du troupeau sera avantageux pour votre exploitation, car il en résultera une bonne santé, le bien-être et une bonne production des animaux, ainsi qu'un rendement économique équilibré et concurrentiel. L'élaboration correcte d'un plan de santé du troupeau comprend une démarche d'équipe, laquelle sera formée de votre vétérinaire, de votre nutritionniste, de votre marchand d'équipement, de votre équipe de direction (famille ou employés), de votre conseiller financier et de toute autre personne ou organisation qui apporte une plus-value à votre exploitation. Ce plan de santé du troupeau devra être adapté à votre troupeau laitier; votre plan ne sera pas le même que celui des autres producteurs de chèvres laitières.

Qu'est-ce que ça prend pour créer une équipe de la santé du troupeau?

  1. Il faut travailler avec un vétérinaire spécialisé en petits ruminants et entretenir une relation étroite avec lui. Les honoraires du vétérinaire constituent une très petite partie des dépenses globales d'une exploitation de chèvres laitières. Si vous faites appel à votre vétérinaire pour favoriser la santé de votre troupeau, la légère augmentation des dépenses de vétérinaire qui en résultera se traduira par une augmentation de vos profits, grâce à l'amélioration de la santé globale des animaux, de leur production et de la qualité du lait.
  2. La nutrition influe sur la santé et la productivité de votre troupeau. Votre nutritionniste est un membre fondamental de votre équipe de santé du troupeau, car il évalue la qualité des aliments pour animaux et vous conseille quant à la meilleure utilisation de ces aliments en vue de répondre aux besoins métaboliques de vos animaux.
  3. Votre marchand d'équipement doit faire partie de votre équipe de santé du troupeau, car du matériel de traite mal entretenu ou qui fonctionne mal peut causer des problèmes de santé des pis. Ces problèmes peuvent avoir des incidences sur la santé globale des animaux, et en fin de compte, sur la rentabilité de votre troupeau laitier.
  4. Les employés bien formés et totalement engagés ainsi que les membres de votre famille comprennent l'importance d'assurer la cohérence de chacune des parties de l'exploitation. Un manque de méthode ou des pratiques de gestion incohérentes pourraient avoir des incidences négatives sur la santé, la production et la qualité du lait.
  5. En tant que membre de votre équipe de direction, votre conseiller financier vous incitera à tenir des registres plus détaillés et pourra vous aider à analyser ces registres, afin de voir quelles parties de votre exploitation sont les plus ou les moins rentables.

Votre plan de santé du troupeau devrait tenir compte des aspects suivants de votre exploitation :

  • L'établissement d'objectifs propres à la ferme et réalistes, pour votre troupeau;
  • La biosécurité, l'acheteur averti, l'isolation et les cases infirmeries;
  • Les programmes de prévention des maladies;
  • L'apparition des maladies et les enquêtes sur celles-ci;
  • Les protocoles de traitement et de vaccination;
  • L'utilisation de médicaments et les périodes de retrait;
  • La santé des pis et la qualité du lait;
  • La santé génésique;
  • L'amélioration génétique;
  • La nutrition;
  • Le soin des sabots;
  • L'élevage des chevreaux;
  • Les données de production;
  • L'élevage, la gestion de l'environnement et la qualité de l'air;
  • La tenue de registres et l'analyse;
  • Tout autre élément jugé important pour votre exploitation.

On dit souvent qu'une once de prévention vaut une livre de remèdes. Le diagramme ci-dessous souligne les incidences économiques des stratégies de prévention.

Une adaptation du Centre canadien d'information laitière

Figure 1: Une adaptation du Centre canadien d'information laitière

À titre d'exemple, le fait d'effectuer couramment des inspections post mortem peut vous aider à identifier rapidement les maladies avant qu'elles ne se propagent dans votre troupeau. Dans de nombreuses situations, les dollars dépensés pour déterminer la cause d'un décès permettront au producteur d'économiser encore plus d'argent en empêchant d'autres pertes d'animaux.

Dans de futurs numéros de l'Infobulletin sur le lait caprin, vous trouverez de plus amples renseignements sur divers sujets mentionnés dans le présent article.


Auteur : Jocelyn Jansen, Phillip Wilman, Marlene Paibomesai et Mike Foran/OMAFRA
Date de création : 26 août 2014
Dernière révision : 26 août 2014

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca