Quelques conseils pour les nouveaux éleveurs de chèvres

Quelques nouveaux venus dans l'industrie caprine peuvent manquer d'expérience dans les procédures de traite ou la régie des chèvres. Si vous connaissez un nouveau venu dans le secteur de la chèvre laitière, voici quelques conseils qui pourraient l'aider à démarrer.

Visitez le site Web du Programme de salubrité des produits laitiers du MAAARO pour des informations sur les exigences et les étapes à suivre pour démarrer dans cette production.

  • Communiquez avec un spécialiste de la production du lait cru du MAAARO (voir Quan doit-on communiquer avec le spécialiste du lait du cru su MAAARO?) pour discuter des plans et des autorisations requises avant de construire ou de rénover un bâtiment.
  • Contactez un courtier pour le lait de chèvre ou une usine de transformation de produits laitiers titulaire d'un permis pour la commercialisation du lait. Les producteurs de lait de chèvre sont responsables d'assurer leur propre marché.
  • Contactez Ontario Goat pour de nombreuses autres ressources utiles.
  • Planifiez et préparez. Le processus pour démarrer et gérer une entreprise de chèvres laitières prend habituellement plusieurs mois et peut exiger des permis de construire, des stratégies de gestion des éléments nutritifs, des mises à niveau des voies d'accès, la construction et l'installation d'équipements. Toutes ces étapes nécessitent de la coordination et du temps.
  • Les installations doivent être prêtes pour l'arrivée des chèvres et pour la traite. Emmener des chèvres en lactation dans une étable où les installations de traite ne sont pas fonctionnelles pourrait se traduire par un désastre. Le producteur sera autorisé à commercialiser le lait à condition que ses installations soient conformes aux exigences pour le lait de " qualité A ".
  • Acheteur, prenez garde! Les producteurs devraient toujours tenir compte de l'état de santé des animaux qu'ils achètent. Pour les producteurs existants, ils devraient acheter leurs animaux chez des producteurs ayant des troupeaux de santé égale ou supérieure à leur propre troupeau. Il est important de développer un plan de biosécurité avec votre vétérinaire et d'identifier les maladies préoccupantes pour votre élevage. Les producteurs devraient insister pour consulter les résultats des analyses de lait du troupeau des trois derniers mois et les dossiers de santé des animaux (p. ex. maladies, traitements, vaccins, résultats d'analyses). Les producteurs existants sont invités à faire preuve de prudence lorsqu'ils accueillent des chèvres sur leur ferme, même si c'est pour héberger temporairement les chèvres d'un autre éleveur. Les maladies telles que l'arthrite encéphalite caprine (CAE) et la paratuberculose (maladie de Johne) peuvent rapidement infecter un troupeau avec des conséquences dévastatrices. Procurez-vous tous les résultats d'analyses avant d'accepter de nouvelles chèvres à la ferme. Pour plus d'informations, consultez le Guide de planification de biosécurité pour les producteurs de chèvres canadiens.

Auteur : Brenda Norris - Programme de salubrité des produits laitiers, Direction de l'inspection des aliments - MAAARO
Date de création : 30 juillet 2015
Dernière révision : 30 juillet 2015

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca