Ce qu'il faut faire quand le lait est rejeté

Pour obtenir du lait et des produits laitiers de grande qualité, il faut d'abord que le lait produit dans les fermes laitières soit aussi de haute qualité. Il arrive cependant parfois que le lait ne soit pas conforme aux normes réglementaires et qu'il doive être rejeté. Les préposés au classement du lait en réservoir (PCLR), mieux connus sous le nom de « conducteurs », sont formés et accrédités pour les tâches qu'ils accomplissent au moment de la collecte du lait à la ferme, ce qui inclut le classement du lait dans le réservoir afin d'établir si ce dernier est « acceptable » ou non.

Responsabilités des PCLR

Les critères utilisés pour établir si le lait est acceptable sont définis dans le Règlement 761 (en anglais seulement) de la Loi sur le lait (Ontario). Le paragraphe 51 (1) du règlement exige que le PCLR rejette le lait qui présente les caractéristiques suivantes :

  • n'est pas propre;
  • a une odeur ou une saveur désagréable;
  • est aqueux, floconneux, filant, taché de sang, épais ou altéré;
  • contient des traces de matières grasses fondues ou barattées flottant à la surface;
  • renferme des substances étrangères.

De plus, le lait doit être refroidi le plus rapidement possible après la traite. Les réservoirs de la ferme doivent avoir la capacité de refroidir le lait à une température de 4 °C dans les deux heures qui suivent la fin de la traite. Une fois refroidi, le lait doit être gardé à une température de 1 à 4 °C pour toute la durée de l'entreposage. Vérifier auprès du courtier en lait les critères d'acceptation du lait en matière de température au moment de la collecte.

Figure 1: Le lait qui contient un corps étranger sera rejeté.

Figure 1: Le lait qui contient un corps étranger sera rejeté.

Rejet du lait : marche à suivre

Le lait qui ne remplit pas les critères de classement est qualifié de « lait rejeté » et est laissé dans le réservoir. Le lait rejeté ne peut pas être commercialisé par le courtier en lait. La décision du PCLR de rejeter le lait d'un réservoir est finale.

Si le PCLR établit que le lait doit être rejeté, il doit refuser de transférer le lait et faire ce qui suit :

  • remplir une étiquette rouge indiquant que le lait est rejeté et sur laquelle est précisée la raison du rejet, puis l'attacher au réservoir;
  • indiquer clairement la raison du rejet sur le reçu de la collecte de lait;
  • tenter d'en informer le producteur;
  • informer le courtier en lait le plus tôt possible.

Responsabilités du producteur

Le producteur est responsable de vider le réservoir contenant du lait rejeté, de l'éliminer selon des méthodes approuvées respectueuses de l'environnement et de laver le réservoir avant la prochaine traite. Les courtiers en lait vont inspecter le réservoir à son prochain remplissage afin d'y déceler d'éventuelles irrégularités dans le volume.

Le classement du lait est une étape indispensable dans le cadre d'un programme qui vise à protéger la qualité et la salubrité de l'approvisionnement en lait. Les producteurs et le PCLR jouent tous deux un rôle important pour assurer que seul du lait acceptable est commercialisé.


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 01 août 2016
Dernière révision : 01 août 2016

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca