Évaluation de l'état de chair des chèvres laitières

Qu'entend-on par évaluation de l'état de chair?

L'indice de l'état de chair correspond à la quantité de réserves corporelles dont dispose un animal et représente une évaluation de la quantité de muscle et de gras recouvrant son corps. Il s'agit d'un important indicateur de la santé et du bien-être de l'animal qui permet à l'éleveur de chèvres laitières de repérer plus tôt les animaux dont l'état de chair est au-dessus ou au-dessous de la normale afin de prévenir d'autres complications.

Comment évalue-t-on l'état de chair d'un animal?

Il existe divers systèmes d'évaluation qui font appel à différentes échelles de notation pour exprimer l'état de chair d'une chèvre. L'échelle la plus couramment utilisée est une échelle comportant 5 niveaux d'indice. L'indice 1 décrit une chèvre mince; l'indice 2, une chèvre normale; l'indice 3, une chèvre grasse; l'indice 4, une chèvre très grasse ou obèse. La chèvre doit être retenue et palpée si l'on souhaite évaluer l'état de chair avec exactitude. La palpation du sternum et de la région lombaire, telle qu'illustrée à la Figure 1, est également nécessaire pour réaliser une bonne évaluation. Une formation appropriée et de la pratique permettent d'évaluer de manière uniforme l'état de chair des animaux. On a tenté par diverses manières de mettre au point une méthode permettant d'évaluer visuellement l'état de chair des animaux. L'évaluation visuelle est plus rapide, mais elle n'est pas aussi précise que ce qu'on obtient par palpation. On recommande donc de toucher l'animal pour évaluer l'état de chair au niveau du sternum, c'est-à-dire l'os de la poitrine de la chèvre, ainsi que dans la région des vertèbres lombaires qui sont situées juste à l'arrière des côtes et contiennent les protubérances épineuses et transverses. L'université Langston a produit de la documentation sur les méthodes d'évaluation de l'état de chair (en anglais). Par ailleurs, la Figure 2, adaptée d'un texte de Vieira et al. publié en 2015, montre les diverses conformations corporelles associées aux indices et décrit ce qu'il y a à percevoir pour pouvoir évaluer l'animal à cet égard.

Pour évaluer l'état de chair d'une chèvre laitière, palper la région des vertèbres lombaires qui contient les protubérances épineuses et transverses de la colonne vertébrale juste derrière les côtes, de même que la région du sternum.

Figure 1 : Pour évaluer l'état de chair d'une chèvre laitière, palper la région des vertèbres lombaires qui contient les protubérances épineuses et transverses de la colonne vertébrale juste derrière les côtes, de même que la région du sternum.

Illustrations de différents états de chair d'une chèvre laitière. Adaptation d'un article de Vieira et al., 2015

Figure 2 : Illustrations de différents états de chair d'une chèvre laitière. Adaptation d'un article de Vieira et al., 2015

Que doit-on cibler?

L'évaluation de l'état de chair a pour objectif de cibler et de maintenir un indice d'état de chair de la chèvre à différents stades de production. Certaines étapes de production sont particulièrement importantes en ce qui a trait à l'état de chair, notamment au moment du tarissement, de la mise bas et au pic de la lactation. L'indice de l'état de chair va fluctuer selon le stade de production, la productivité de la chèvre et le fait qu'elle porte un seul chevreau ou plusieurs. On recommande un indice d'état de chair supérieur à 2,5 et inférieur à 3,5 au moment du tarissement; supérieur à 2,75 à moins de 3,5 à la mise-bas, et pas moins de 2,5 au pic de la lactation. La Figure 10 montre un exemple des changements dans l'état de chair d'une chèvre qui peuvent survenir au cours de son cycle de production (Koyuncu et Altineckic, 2013).

Exemple des changements dans l'état de chair d'une chèvre laitière au cours du cycle de production.

Figure 3 : Exemple des changements dans l'état de chair d'une chèvre laitière au cours du cycle de production.

Text Equivalent to Graphic

La chèvre trop mince au cours de la gestation (dont l'indice d'état de chair est inférieur à 2) aura une faible production de lait et des difficultés de reproduction au moment de l'accouplement à la prochaine lactation. Par contre, la chèvre trop grasse (indice supérieur à 4) risque de présenter des troubles métaboliques (toxémie de gestation), une réduction de la productivité et des difficultés à la mise bas.

L'évaluation de l'état de chair est utile lorsqu'elle est effectuée sur une base régulière, car elle permet de repérer les chèvres qui nécessitent une attention particulière et facilite la gestion des stratégies alimentaires et nutritionnelles à la ferme. Un changement d'un seul point dans l'état de chaire correspond à un changement de 3 à 5 kg du poids vif, selon le stade de gestation (Koyuncu et Altincekic, 2013). Des changements dans l'état de chair d'un animal peuvent indiquer une modification de son état de santé et de son statut nutritionnel. Le fait de suivre l'évolution de l'état de chair d'un groupe durant le cycle de production peut aider à mieux comprendre comment les modifications de l'état de chair surviennent en fonction de la production de lait et du stade de gestation, ce qui constitue un outil additionnel permettant de prendre des décisions plus éclairées en matière de nutrition et d'aider éventuellement à prévenir les maladies métaboliques.

Référence :

Vieira A. et al., Development and validation of a visual body condition scoring system for dairy goats with picture-based training, 2015, J. Dairy Sci. 98 :6597-6608.

Koyunca M. et S.O. Altincekic, Importance of body condition score in dairy goats, 2013, Maced. J. Anim. Sci. 3(2) : 167-173.

Villaquiran, M. et al., Body Condition Scores in Goats, Langston University American Institute for Goat Research.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur :
Marlene Paibomesai, Division du Développment Économique
Date de création : 09 Août 2017
Dernière révision : 28 Août 2017