Nouveautés sur la reproduction : effets des basses réserves énergétiques sur le taux de mises bas de la chèvre élevée en parcours dans le Nord du Mexique

L'état corporel des chèvres élevées en parcours n'était pas un facteur de risque pour la fécondation. Toutefois, les chèvres avec une note d'état corporel inférieure (NÉC) à 1,5 (sur une échelle de 5) avaient un risque 9 fois plus élevé d'avorter comparativement à toutes les autres chèvres. Une chèvre dont la consommation énergétique était basse au moment de la conception avait la moitié moins de chance de mettre bas en comparaison à ses consoeurs qui avaient consommé des aliments plus énergétiques.

Il semble que les chèvres sont réceptives en présence d'un bouc même si leurs réserves énergétiques sont faibles. Les faibles notes d'état corporel n'ont pas eu d'effets négatifs sur le taux de conception. Une fois gestante, la chèvre avortera ou portera sa gestation à terme, selon la qualité et la disponibilité des aliments. L'effet de l'état corporel au moment de la saillie sur le taux d'avortement était moindre à mesure que la NÉC augmentait. Les chercheurs ont conclu que pour maintenir la gestation des chèvres élevées en parcours, leur NÉC au moment de la conception doit être supérieure à 2.

Figure 1. Relation entre la note de l'état corporel au moment de la saillie et les taux de mises bas et d'avortements


texte équivalent of graphie

Percentage = pourcentage
Kiddings = mises bas
Abortions = avortements
Body condition score = note d'état corporel


Source:

Mellado, M., Valdez, R., Lara, L.M., Garcia, J.E., 2004. Risk factors involved in conception, abortion, and kidding rates of goats under extensive conditions. Small Ruminant Research 55, 191-198.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca