La gestion des boues et des trous autour des barrières et des endroits à haute densité

Le printemps et l'automne peuvent modifier des barrières et des endroits autour des bols d'eau en endroits marécageux et dangereux. Les sabots des chevaux s'enfoncent dans le sol. Des mottes de glace pendent des pattes des chevaux et il y a une augmentation de la fièvre de boue. Voyez à éliminer les endroits marécageux et les rendre plus accessibles et sécuritaires pour les chevaux, les gens et les tracteurs.Photo 1 - Les sabots des chevaux ont pénétré de 7 pouces ou plus.

Le dégât est créé par les sabots qui pénètrent le sol de surface, qui consiste en un sol contaminé de fumier et de litière, et qui recouvre le substrat. Il est sujet aux cycles constants de fonte et de gel, ce qui résulte en gonflement au printemps et à l'automne. J'ai comparé un endroit amélioré avec un autre endroit qui n'a pas été touché. Les deux ont été comparés en utilisant la profondeur de pénétration des sabots et la convenance de l'empattement.

Le premier endroit observé est devant une mangeoire à foin. Le substrat est une glaise lourde avec beaucoup de sol de surface contaminés avec du fumier et du foin de l'hiver. Les sabots des chevaux ont pénétré de 7 pouces ou plus (Photo1). Le froid de la nuit précédente a résulté en plusieurs trous gelés créés par les sabots du jour précédent. Photo 2 - La multitude de trous profonds avec des mottes de terre gelées , ont créé un terrain dangereux et inapte.La multitude de trous profonds avec des mottes de terre gelées (Photo 2), ont créé un terrain dangereux et inapte. Les chevaux sont entrés le soir précédent ayant les pattes et sabots couverts de boue et de mottes de glace. Si cet endroit était utilisé continuellement, les chevaux seraient vite blessés ou ils souffriraient de fièvre de boue.

Le second endroit est une barrière sur le long de l'entrée. D'un côté, il y a un bol d'eau chauffé. C'est un endroit à haute densité d'achalandage pour les chevaux, les gens et les équipements. Tard en été; le sol de surface a été enlevé d'une profondeur de 4 à 8 pouces. Il a été remplacé avec un mélange de gravier/sable de 4 pouces d'épaisseur. Une toile filtrante (toile de paysagement) a été placée par-dessus et 3 à 4 pouces de sable/gravier rajoutés par-dessus, enterrant bien les coins et côtés de la toile. La différence était incroyable. Les sabots ont percé jusqu'à la profondeur de la toile filtrante soit à peu près 3 pouces (Photo 3). Il n'y avait pas de trous profonds, ex : un passage plat et bien usé (Photo 4).Photo 3 - Les sabots ont percé jusqu'à la profondeur de la toile filtrante soit à peu près 3 pouces .

La toile filtrante :

(toile de paysagement ou géotextile)

Elle fournit une couche perméable mais résiste à la pénétration des sabots. Elles sont disponibles chez les fournisseurs locaux en différentes pesanteurs, épaisseurs, largeurs et longueurs. Priorisez les plus épaisses et pesantes. Posez en largeur parallèle chevauchant d'un pied. Dans les endroits d'achalandage dense, la toile doit être placée sur la largeur et dépasser de 20 pieds dans le pâturage. La toile n'est pas affectée par les rayons U.V. Les mauvaises herbes peuvent y pousser mais ceci n'affecte pas son utilité. Faites attention de ne pas abîmer la toile avec la lame de la niveleuse " grader " ou du chargeur " loader ". Aux endroits très humides, du drainage, peut être nécessaire. Il est important de bien préparer les lieux en enlevant tout le fumier et le sol de surface. Les écrans de chaux calcaire par-dessus la toile fonctionnent bien mais peuvent être plus dispendieux qu'un mélange de sable et de gravier.Photo 4 - Il n'y avait pas de trous profonds, ex : un passage plat et bien usé

Les "petites vites"

Si vous avez un endroit marécageux qu'il faut utiliser mais que vous ne pouvez pas faire le paysagement dû à l'approche de l'hiver, ce qui suit peut vous aider.

Laisser la terre bien geler. Couvrir ensuite avec de la vieille litière, de la paille ou du foin pour remplir les trous. Ceci nivellera le terrain et entretiendra le fond jusqu'à ce que les chevaux peuvent être déménagés à un meilleur endroit. Cela ralentira aussi le dégel au printemps.


Auteur : Dr. Bob Wright - scientifique vétérinaire, chevaux et animaux non traditionnels/MAAARO
Date de création : 01 janvier 2004
Dernière révision : 01 janvier 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca