Gestion saine des couveuses

La gestion saine des couveuses encourage l'installation d'une aire confortable dans le parc des poulets à rôtir afin de maximiser l'absorption de nourriture et d'eau pendant la première semaine de vie des oiseaux. La diminution du taux de mortalité lors de la première semaine dépend uniquement de la qualité des poussins.

L'administrateur doit pouvoir évaluer l'environnement des oiseaux demeurant dans la grange au moins 3 à 4 fois par jour. J'aime faire le rapprochement avec le M.B.A : Master of Business Administration ou Management by Being Around (gestion par la présence).

La clé du succès est :

  • Grange propre. Il est important de bien nettoyer la grange, incluant les murs, le plafond l'équipement et le plancher de façon à désinfecter l'endroit. Cette procédure permet aux oiseaux de développer des anticorps contre le vaccin, qui les protège pour la vie. L'élimination des insectes et des rongeurs est également une composante essentielle du nettoyage.
  • Eau propre. Elle doit être accessible en tout temps. Cette procédure comprend l'ajustement de la hauteur des abreuvoirs à tétines et de la pression dans les abreuvoirs à gobelets ainsi que des niveaux appropriés et une propreté conformes des abreuvoirs à cloches.
  • Température. Des ventilateurs aspirants devraient être fonctionnels dès le premier jour, mais seulement s'il n'y a pas de courant d'air à la hauteur des oiseaux. La température idéale au niveau de l'oiseau est probablement entre 87 et 90 degrés Fahrenheit. C'est l'emplacement des poussins qui dicte le confort et non le thermostat ou l'écran d'ordinateur. Les poussins sont poïkilothermes, ce qui signifie que la température de leur corps est régie par la température ambiante. Le fait d'augmenter la température dans la grange permet d'accélérer le taux de croissance et le fait de diminuer la température de la grange ralentit le taux de croissance. Il faut se rappeler que les changements dans le corps des poussins dépassent 250 % durant les 7 premiers jours.
  • Nourriture. De la nourriture doit être accessible en tout temps dans les mangeoires, sur le papier sous les mangeoires ou dans les distributeurs supplémentaires. Un jeune poussin peut voir une augmentation de 10 % de son poids dans le jabot et le gésier selon la nourriture et l'eau durant les premières heures suivant son entrée.
  • Lumière. L'intensité et la durée de la lumière peuvent contrôler le gain de poids. Il est possible de réduire les risques de maladies métaboliques si on respecte un programme très strict de restriction de la lumière dès la première semaine suivant la naissance.

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 01 juin 2000
Dernière révision : 08 juin 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca