Alimentation par objectif

Un pic de ponte élevé et soutenu s'obtient seulement quand le troupeau reproducteur est uniforme et que ses besoins nutritionnels sont comblés. Comme il est dorénavant possible d'atteindre des pics de ponte de 85-88 %, il devient important d'élaborer et d'appliquer un programme d'alimentation sur mesure en fonction des besoins nutritionnels du troupeau reproducteur. La sous-alimentation se traduit par un pic de ponte de très courte durée, de seulement 3 à 4 semaines, et est généralement associée aux symptômes classiques de perte de poids ou de stagnation du poids pendant 1 - 2 semaines. D'un autre côté, la suralimentation, principalement en énergie, se traduit par une prise de poids excessive avec peu d'effet sur le pic de ponte. Suivra une perte de production d'œufs entre l'âge de 34-64 semaines. Le but de l'alimentation à ce stade critique de la production est évidemment de permettre au potentiel génétique de faire effet en augmentant la quantité d'oeufs et leur calibre, tout en ne permettant qu'un modeste gain de poids hebdomadaire. Les éleveurs devraient penser à inclure « l'alimentation par objectif » dans leur système de gestion alimentaire durant cette phase critique.

L'alimentation par objectif implique qu'il faut distribuer une plus grande quantité d'aliment pendant 2 ou 3 jours chaque semaine, en fonction des besoins, sans toutefois changer la quantité d'aliment de base prévue pour le troupeau. Les avantages de l'alimentation par objectif par rapport à la simple augmentation de la quantité de base sont les suivants :

  1. Durant les jours d'alimentation par objectif, la durée de consommation augmente et a pour effet d'améliorer l'uniformité.
  2. Il est plus facile de faire des ajustements dans la consommation en observant les changements des besoins au jour le jour, comme cela peut se produire avec des températures environnementales changeantes.
  3. Les volailles s'habituent à des niveaux de consommation qui changent et seront donc préparées pour plus tard quand les quantités d'aliment servies diminueront après le pic de ponte.
  4. Facilité de servir une alimentation sur mesure selon les besoins nutritionnels individuels des troupeaux.

Auteur : Steve Leeson - Professeur au département des sciences animales et avicoles/Université de Guelph
Date de création : 01 juin 2000
Dernière révision : 08 juin 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca