L'étiologie du syndrome du foie gras hémorragique


Le laboratoire du Dr Squire poursuit des recherches sur l'étiologie du syndrome du foie gras hémorragique qui se manifeste sporadiquement dans les troupeaux de pondeuses. Jusqu'à maintenant, les recherches portaient surtout sur les produits alimentaires qui peuvent causer des dommages aux tissus de l'organisme par oxydation. Toutefois, les plus récentes données de recherche suggèrent que certaines défectuosités dans le mécanisme de coagulation sanguine de la poule pourraient contribuer à déclencher le syndrome du foie gras hémorragique. La coagulation du sang est généralement provoquée par une rupture d'un vaisseau sanguin. Le vaisseau endommagé libère alors ce qu'on appelle un facteur tissulaire qui déclenche une série de réactions biochimiques entraînant la formation d'un caillot sanguin. La coagulation sanguine chez des oiseaux normaux ou atteints du syndrome du foie gras hémorragique, provenant d'une souche sélectionnée, a été examinée. Les données ont démontré que le processus de coagulation sanguine n'était pas réduit chez les oiseaux atteints du syndrome. Les données ont cependant révélé une différence significative dans la production de thrombine, une protéine jouant un rôle important dans la coagulation sanguine, entre les oiseaux normaux et ceux qui étaient atteints du syndrome de foie gras hémorragique. L'utilisation de facteur tissulaire humain comparativement au facteur tissulaire du poulet a accentué cette différence et a fourni, par conséquent, un modèle intéressant pour poursuivre les recherches avec du plasma sanguin associé au syndrome de foie gras hémorragique. Puisque la teneur en lipides du plasma sanguin des oiseaux atteints du syndrome est supérieure à celle du plasma des oiseaux normaux, et que la présence de phospholipides est nécessaire à titre de cofacteur pour les méthodes de mesure, les prochaines recherches tenteront d'évaluer comment les différences dans les concentrations en phospholipides des plasmas peuvent influer sur l'apparition du syndrome de foie gras hémorragique.

Le laboratoire du Dr Squire poursuit également des recherches sur la prévention de l'ascite chez les poulets de chair. Les chercheurs ont l'intention d'examiner l'effet de la composition des acides gras dans le régime alimentaire, des divers types de gras, des antioxydants et des phosphates organiques sur l'incidence de l'ascite. L'effet de ces facteurs alimentaires sur la déformabilité des globules rouges du sang et la résistance à la circulation sanguine à travers les poumons sera analysé. Par ailleurs, les facteurs génétiques et biochimiques qui influent sur le transport de l'oxygène vers les tissus de l'organisme seront également étudiés.

 


Auteur : Jim Squires - Université de Guelph
Pat Gentry - Université de Guelph
Date de création : 01 juin 2001
Dernière révision : 08 juin 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca