Un peu de lumière sur les porcelets nouvellement sevrés

Le sevrage constitue l'un des moments les plus stressants de la vie du porcelet. C'est non seulement synonyme d'adaptation à un environnement physique, thermique et social, mais aussi un énorme changement dans la forme et dans la composition du régime alimentaire. En conséquence, les porcelets ont souvent une ingestion limitée de leur ration et une mauvaise performance pendant la période initiale qui suit le sevrage jusqu'à ce qu'ils soient capables de s'adapter. Pour réduire le stress pendant cette période, on a essayé différentes techniques pour encourager les porcelets à consommer des granulés secs et stimuler le développement de la capacité digestive. Le but visé est de réduire le potentiel de problèmes de santé post-sevrage comme la diarrhée, et la mortalité.

Des chercheurs ont récemment démontré que la majorité des porcelets nouvellement sevrés ne commencent pas à manger quand il fait noir. Armés de cette information, les chercheurs ont voulu savoir si une période prolongée de lumière pouvait stimuler l'ingestion d'aliments pendant les premiers jours du sevrage. Pour ce faire, on a soumis au hasard quarante porcelets sevrés castrés issus de croisement âgés de quatre semaines, d'un poids d'environ 8 kg, à deux calendriers d'éclairage pendant deux semaines : 8 heures d'éclairage et 16 heures de noirceur, ou 23 heures d'éclairage et 1 heure de noirceur. Les porcelets avaient accès à de l'eau à volonté et à une ration de sevrage du commerce pour toute la durée de l'expérience. On trouve au tableau 1 le résumé des résultats de la performance.

L'horaire d'éclairage n'a pas affecté le moment de la première visite à la mangeoire, ni la première ingestion de ration subséquente des porcelets nouvellement sevrés. Toutefois, l'étude a indiqué que la performance des porcelets sevrés est fortement affectée par l'horaire de l'éclairage utilisé dans l'unité de sevrage. Une photopériode prolongée (de 23 heures par opposition à 8 heures sur une période de 24 heures) a eu pour effet d'augmenter l'ingestion d'aliments et le gain quotidien moyen (voir tableau 1), d'accroître la quantité d'énergie métabolisable et de diminuer les besoins énergétiques nécessaires au maintien. La métabolisation se réfère au ratio entre l'énergie métabolisable et l'apport d'énergie brute.

Les chercheurs ont indiqué que les porcelets soumis à la photopériode plus courte auraient eu besoin de plus d'énergie pour la récupération de la paroi intestinale. Par conséquent, les porcelets exposés à une photopériode prolongée disposaient de plus d'énergie et de protéines à consacrer à leur croissance et à leur développement. Ces effets étaient plus prononcés pendant la deuxième semaine après le sevrage. En considérant la performance et le métabolisme énergétique comme le reflet direct de la santé des porcelets sevrés, cette étude fournit des pistes quant à l'usage de l'éclairage au sein des unités de sevrage pour optimiser la santé et la performance après le sevrage.

Tableau 1a. Performance de croissance des porcelets sevrés sous différents horaires d'éclairage selon l'ingestion moyenne quotidienne, g/j
Paramètre
Horaire d'éclairage
8É:16N*
23É:1N**
Nombre de porcelets
20
20
1ère semaine
121
140
2e semaine
302a
418b
Total pour la période
218a
289b
Tableau 1b. Performance de croissance des porcelets sevrés sous différents horaires d'éclairage selon le gain moyen quotidien, g/j
Paramètre
Horaire d'éclairage
8É:16N*
23É:1N**
Nombre de porcelets
20
20
1ère semaine
97
117
2e semaine
240a
381b
Total pour la période
173a
258b
Table 1c. Performance de croissance des porcelets sevrés sous différents horaires d'éclairage selon le ratio gain:ration
Paramètre
Horaire d'éclairage
8É:16N*
23É:1N**
Nombre de porcelets
20
20
1ère semaine
0,67
0,85
2e semaine
0,79
0,92
Total pour la période
0,78
0,90

* 8É:16N = 8 heures d'éclairage suivies de 16 heures de noirceur; ** 23É:1N = 23 heures d'éclairage suivies d'une heure de noirceur
a,b = dans la même rangée, signifie que statistiquement les résultats sont significatifs (P<0,05)
Référence : Bruininx, E.M.A.M. et al. 2002. A prolonged photoperiod improves feed intake and energy metabolism of weanling pigs. J. Anim. Sci. 80: 1736-1745

 


Auteur : Greg Simpson - Spécialiste de la nutrition des porcs/MAAARO
Date de création : 01 avril 2003
Dernière révision : 29 février 2012

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca