Virus de la DEP : aspects à prendre en compte lors de l'épandage de fumier

La récente introduction du virus de la diarrhée épidémique porcine (vDEP) en Ontario entraîne des défis pour les producteurs de porc, qui doivent prendre en considération des aspects supplémentaires lors de l'épandage de fumier. Le vDEP peut toucher tous les producteurs de porc, d'où la nécessité pour ceux-ci de se tenir informés des risques et des mesures de précaution et de biosécurité appropriées. Toutefois, il est aussi important que d'autres personnes participant à des activités agricoles comprennent le mode de propagation de ce virus particulier ainsi que les répercussions qu'il peut avoir sur l'industrie porcine.

Prévention

L'action préventive et les mesures de biosécurité demeurent les meilleurs moyens de contenir la propagation du vDEP et des autres pathogènes. Toute personne épandant du fumier peut contribuer à réduire les risques de transmission du virus et des autres pathogènes.

Points saillants:

  1. Assurez-vous de la propreté et de la désinfection de l'équipement qui servira à épandre le fumier avant d'entrer dans toute exploitation porcine.
  2. La présence de fumier dans les cours des porcheries ou sur les routes, l'équipement ou les vêtements suffit pour propager le vDEP. Évitez d'épandre du fumier sur des surfaces qui pourraient contribuer à transporter le virus vers une autre exploitation porcine.
  3. Veillez à enfouir ou à incorporer le fumier dans la terre le plus rapidement possible.

Opérations générales

  • L'équipement doit être nettoyé à fond et désinfecté avant son arrivée sur le site.
  • Parmi les désinfectants efficaces contre le vDEP figurent le Clorox, le Virkon S, le Tek-trol et le 1 Stroke.
  • Il est important que les employés changent de vêtements et prennent le temps de nettoyer et de désinfecter leurs bottes entre les sites d'épandage.
  • Lors d'épandages à forfait, les fournisseurs devraient éviter de se rendre dans les exploitations porcines les unes après les autres. Dans la mesure du possible, ils devraient épandre du fumier provenant de diverses exploitations d'élevage, en rotation (porcs, vaches laitières, etc.)

Porcherie

  • Les personnes en contact avec le fumier en raison de leur travail ou parce qu'elles en font l'épandage doivent éviter d'entrer dans une porcherie ou de s'approcher des porcs.
  • Il est important de maintenir une ligne de séparation entre les aires des allées et venues quotidiennes du personnel et celles où se font le chargement et le transport du fumier.
  • Les responsables de l'épandage du fumier devraient, dans la mesure du possible, emprunter des voies d'accès différentes pour l'entreposage ou le transport du fumier.

Gestion des aires d'entreposage

  • La durée de vie du vDEP est considérablement réduite dans des conditions aérobies. Les aires d'entreposage de fumier devraient être complètement agitées avant l'épandage.
  • Le pompage de l'eau de lavage et sa remise dans l'aire d'entreposage sont recommandés lorsque l'épandage du fumier est terminé.
  • Si cette option est peu pratique, il est important de nettoyer l'équipement sur un sol qui peut absorber facilement et rapidement l'eau, et qui ne se trouve pas dans les couloirs empruntés pour les allées et venues courantes dans la porcherie.
  • Il faut nettoyer et désinfecter méticuleusement l'équipement avant de le transporter vers une autre ferme.
  • Si l'on sait qu'un site a été contaminé par le vDEP, le nettoyage des aires d'entreposage s'y trouvant doit se faire en dernier pour réduire le risque de transmission.

Épandage du fumier

  • i l'on sait qu'un site a été contaminé par le vDEP, le fumier s'y trouvant doit être conservé le plus longtemps possible jusqu'à ce que la température se réchauffe pour réduire la quantité de virus.
  • Il est recommandé de conserver le fumier sur la même propriété que celle de la porcherie pour limiter le transport, tout en respectant les besoins nutritifs des cultures et les taux d'épandage.
  • Il est aussi recommandé d'épandre le fumier de façon intercalaire après la levée du maïs afin de profiter des températures plus élevées pour réduire la durée de vie du virus.
  • L'épandage dans les champs doit être fait de façon à enfouir le fumier le plus uniformément possible dans la couche d'horizon du sol.
  • Veillez à recouvrir entièrement le fumier de terre au moyen de machines servant à l'injection et à l'enfouissement, en fonction des taux d'épandage recommandés, pour éviter que le fumier ne déborde du sillon et ne s'écoule ensuite dans les tournières.
  • La surface contenant du fumier non enfoui pose un risque, car les animaux domestiques et sauvages ainsi que les oiseaux peuvent transporter le virus vers des lieux qui n'avaient pas encore été touchés. Ce risque est plus élevé dans les régions où les exploitations porcines sont plus nombreuses. Si vous devez épandre du fumier, faites-le lorsque les températures sont plus élevées et pendant les périodes ensoleillées sur plusieurs jours afin d'aider à inactiver le virus.

Le virus de la DEP en bref

Qu'est-ce que le virus de la DEP?

La diarrhée épidémique porcine (DEP) est une maladie virale qui n'affecte que les porcs.

La DEP cause des éclosions de diarrhée aiguë et sévère se propageant rapidement entre les porcs, quel que soit leur âge. La maladie est plus grave chez les porcelets nouveau-nés, pour lesquels le taux de mortalité peut être de 100 p. 100.

Comment le vDEP se propage-t-il?

Le virus peut se propager par contact direct entre des porcs sains et des porcs infectés par la DEP ou leur fumier.

Il peut aussi se transmettre au moyen d'objets contaminés par du fumier infecté, comme des vêtements, des bottes, des fournitures agricoles et des rampes de chargement, ou au moyen d'aliments pour animaux, de véhicules et de l'équipement d'épandage.

Doit-on aussi s'en préoccuper pour la santé publique ou la santé d'autres animaux d'élevage

  • Le virus ne se transmet pas aux êtres humains et ne pose aucun problème sur le plan de la salubrité alimentaire.
  • Il n'est dangereux que pour les porcs. Les autres animaux d'élevage ne seront pas infectés.

Combien de temps le virus de la DEP peut-il survivre dans le fumier?

Des études menées aux États-Unis n'ont pu confirmer une période ou une température particulière qui assurerait l'inactivation du vDEP dans le fumier solide ou liquide. Les producteurs doivent donc s'assurer de suivre les pratiques exemplaires de gestion indiquées ci-dessus lors de l'épandage du fumier, en plus d'adopter des mesures de biosécurité pour empêcher l'introduction du vDEP dans les porcheries.

Pour en savoir plus sur les pratiques exemplaires de gestion pour l'épandage du fumier ou la lutte contre le virus de la diarrhée épidémique porcine, consultez Ontario.ca/porcs.

Le présent article s'appuie sur des renseignements techniques fournis par Agriculture et Agroalimentaire Canada, le National Pork Board, Ontario Pork, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Ontario ainsi que le ministère des Affaires rurales.


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 17 mars 2014
Dernière révision :

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca