Le sulfure d'hydrogène dans les porcheries

Introduction

Une meilleure connaissance du sulfure d'hydrogène (H2S) dans les systèmes de manutention de fumier liquide est requise pour assurer la sécurité des travailleurs et des porcs. Le sulfure d'hydrogène résulte de la décomposition anaérobie des matières organiques. Le soufre pénètre dans le système de stockage de fumier liquide avec les excréments et l'urine. Le H2S reste lié aux molécules de fumier et s'accumule avec le temps. La concentration de H2S accumulé peut augmenter rapidement pendant le brassage du fumier.

Propriétés due H2S

Le H2S est un gaz incolore et, à faibles concentrations, son odeur ressemble à celle d'œufs pourris. Sa densité est légèrement supérieure à celle de l'air; il peut donc flotter ou stagner dans des zones en contrebas, comme les fosses à fumier, les caniveaux peu profonds, etc. Les conditions atmosphériques peuvent également avoir une influence sur la concentration de H2S, avec un risque accru lorsque la température est élevée. Comme le H2S reste lié aux particules de fumier et qu'il ne libère pas de bulles comme les autres gaz, ce n'est qu'au moment du brassage qu'il est libéré en grandes quantités.

Endroits Dangereux

On retrouve plusieurs endroits présentant un danger lié au H2S dans les exploitations porcines, dont les suivants :

  1. Caniveaux peu profonds.
  2. Caniveaux à fumier profonds dans la porcherie.
  3. Réservoirs de stockage souterrains ou à l'extérieur du bâtiment, stations de remontée ou de pompage.
  4. Installations de stockage en terre.
  5. Citernes d'épandage.

Une pompe qui aspire le fumier liquide d'une fosse dans une citerne tirée par un tracteur.

Figure 1. Installation de stockage de fumier liquide à l'extérieur.

Implications pour la Santé

Le sulfure d'hydrogène est le gaz le plus dangereux produit par le fumier en décomposition et, avec les années, plusieurs personnes ont trouvé la mort à la suite d'une exposition à ce gaz.

Le H2S pénètre dans le corps par les poumons, puis se dissout dans le sang et se répand dans tout le corps. Les symptômes d'une exposition au H2S chez le porc et l'homme sont nombreux. Les symptômes varient en fonction de la concentration et de la durée d'exposition. À faible concentration, le H2S a une odeur caractéristique d'œuf pourri, mais à des concentrations plus élevées, il paralyse le sens olfactif et le nez de l'homme ne peut détecter sa présence.

À des concentrations élevées, le H2S affecte la respiration en paralysant le centre respiratoire du cerveau. Lorsque l'oxygène dans le sang finit par s'épuiser, le cœur arrête et la mort survient.

Une exposition prolongée à des concentrations moindres cause une irritation des yeux, du nez, de la bouche et de la gorge. Ces symptômes peuvent être accompagnés de vertiges, nervosité, dépression, perte d'appétit ou d'énergie. La présence de fluides dans les poumons et la pneumonie font également partie des symptômes. L'exposition de longue durée (chronique) à de faibles concentrations de H2S peut provoquer de la fatigue, des maux de tête, des vertiges et de l'irritabilité.

Si vous ou un travailleur avez éprouvé l'un de ces symptômes à la suite d'une exposition au H2S, quittez la zone et consultez un médecin. Toute personne terrassée par une exposition au H2S doit être immédiatement traitée par un professionnel de la santé.

Impact du H2S sur les porcs

L'exposition au H2S aura également un impact sur vos porcs. Des concentrations de 100 ppm peuvent causer une grande détresse, l'irritation des yeux et une salivation excessive. Des concentrations de 250 ppm peuvent provoquer une cyanose, des convulsions et la mort.

Limites d'exposition au sulfure d'hydrogène

Les règlements sur la santé et la sécurité au travail de l'Ontario comportent des limites d'exposition au H2S. La moyenne pondérée dans le temps pour une exposition de 8 heures, ou 40 heures par semaine ne doit pas dépasser 10 ppm. La limite d'exposition à court terme pour une exposition de 15 minutes ne doit pas dépasser 15 ppm. Le risque immédiat pour la vie et la santé ne doit pas dépasser 100 ppm.

L'utilisation d'un appareil personnel de détection de H2S est fortement recommandée lors de la vidange des caniveaux et des opérations de lavage mécanique (ou tout autre moment où le fumier est en mouvement). Ces détecteurs agissent comme un dispositif d'alerte lorsque les concentrations de H2S augmentent. Si l'alarme se fait entendre, rendez-vous immédiatement dans une zone sûre. Consultez un médecin si nécessaire. On peut se procurer des détecteurs personnels de H2S dans la plupart des magasins de sécurité industrielle.

Gestion

Une gestion appropriée des caniveaux d'entreposage peut vous aider à réduire les risques liés au H2S dans votre exploitation porcine. Vos procédures d'exploitation standardisées et vos plans d'urgence pour la manutention du fumier doivent être préparés pour l'ensemble de l'installation, afin d'assurer la sécurité de chacun.

Conseils pour la vidange des caniveaux d'entreposage :

  • Formez les travailleurs pour qu'ils sachent ce qu'est le H2S, ainsi que les risques et dangers associés au brassage du fumier.
  • Familiarisez vos travailleurs à vos procédures d'exploitation standardisées relatives à la manutention du fumier.
  • Portez un détecteur de H2S.
  • Utilisez un bon moyen de communication avec tous les travailleurs.
  • Utilisez un système de surveillance mutuelle si possible lorsque vous vidangez les caniveaux. Si ce n'est pas possible, ayez un système de communication entre la personne qui travaille à la vidange et un confrère de travail.
  • Apposez des signaux dans les zones ou sur les portes où des caniveaux sont vidangés.
  • Assurez une ventilation adéquate (ventilateurs à pleine vitesse).
  • Veillez à ce qu'aucun confrère de travail ne se trouve dans une zone de vidange.
  • Si possible, retirez les animaux de la pièce.
  • Quittez la pièce une fois que la vidange des caniveaux a commencé.
  • Laissez un espace d'au moins un pied entre les caillebotis et le niveau de fumier. Les porcs sur le caillebotis peuvent être affligés par l'accumulation de gaz quand ils sont couchés au ras du sol.
  • Ayez et maintenez un horaire régulier de vidange des caniveaux. Évacuez-les fréquemment afin de réduire l'accumulation de H2S.
  • Ne vous penchez jamais au-dessus d'un caniveau.

Pour d'autres exemples de mesures de sécurité à inclure dans la procédure d'exploitation standardisée de votre ferme, reportez-vous à la fiche d'information « Formation d'écume et de gaz par le fumier dans la fosse » sur le site Web du bétail du MAAARO.

Aucune personne n'est autorisée à pénétrer dans un caniveau, fosse, réservoir, ou poste de pompage ou de remontée, à moins d'avoir la formation adéquate et de porter les équipements nécessaires, le cas échéant. Si un travailleur perd connaissance en raison du H2S, n'entrez pas dans la pièce pour le secourir sans porter l'équipement approprié, comme un appareil respiratoire autonome (SCBA). Les décès associés au H2S comptent souvent deux victimes, la deuxième étant un confrère de travail désireux de porter secours à la première victime et intoxiqué à son tour par le sulfure d'hydrogène.


Résumé

Pour accroître la sécurité des travailleurs et des porcs, il est nécessaire de connaître les dangers du sulfure d'hydrogène (H2S) dans les systèmes de manutention de fumier liquide. Le H2S se trouve à de nombreux endroits dans une exploitation porcine. Des procédures d'exploitation standardisées et des plans d'urgence doivent être mis en place dans chaque exploitation porcine pour améliorer la sécurité. Les pratiques de gestion optimales contribuent à réduire les risques d'accumulation de H2S dans les installations d'élevage porcin.

Références

LaRoche., S. Hydrogen sulphide awareness for liquid manure handling systems. Prairie Swine Centre. 2009.

Loi sur la santé et la sécurité au travail de l'Ontario.


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : janvier 2017
Dernière révision : janvier 2017

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca