L'évaluation énergétique à la ferme ou comment retourner l'argent dans " son " porte-monnaie

L'énergie est extrêmement importante pour l'économie canadienne.La demande énergétique au Canada est à la hausse et cette tendance est appelée à se poursuivre.On s'attend donc à ce que le prix de l'énergie continue d'augmenter. Les fournisseurs d'énergie et certains services-conseils comprennent les préoccupations que de nombreuses entreprises pourraient avoir au sujet des coûts futurs de l'électricité, et ils ont donc trouvé des solutions pour y faire face.L'un desprincipaux programmes offerts en agriculture est une évaluation énergétique à la ferme dont l'objectif est d'aider les producteurs à trouver ce qui pose problème dans l'exploitation et à établir les mesures à prendre pour économiser.L'objectif principal est de comprendre comment l'énergie est utilisée dans l'exploitation, car il faut absolument mesurer la dépense d'énergie pour pouvoir la gérer.

L'évaluation énergétique aide à vraiment saisir comment l'énergie est utilisée dans les bâtiments ainsi qu'à trouver des moyens pour améliorer l'efficacité énergétique de l'exploitation.Par la suite, on peut commencer à réduire les coûts d'exploitation et améliorer la performance énergétique des bâtiments.Sans évaluation énergétique, on peut passer à côté des endroits à problèmes.Même si tout semble bien fonctionner dans les bâtiments, la réalisation d'une évaluation énergétique peut aider à accroître davantage l'efficacité énergétique tout en atteignant et même en dépassant les objectifs commerciaux de l'entreprise.Les évaluations énergétiques sont personnaliséesafin que tous les besoins énergétiques de chaque ferme soient pris en compte.Ainsi, la vérification permet de répondre aux besoins de chaque site de production, puisque les producteurs n'ont pas tous les mêmes systèmes ou méthodes de production.

L'ampleur des détails apportée à l'évaluation énergétique dépendra du temps et de l'argent que le producteur souhaite y consacrer. La précision de l'évaluation peut dépendre aussi du niveau d'efficacité énergétique de la machinerie et de l'équipement utilisés dans l'exploitation.Une évaluation moins chère couvriraau moins une année.Ce type de vérification permet surtout de dresser un portrait sommaire de l'exploitation et de décrire particulièrement les modes d'utilisation générale d'énergie de l'exploitation ainsi que les tarifs d'électricité applicables.

L'évaluation est ensuite analysée en vue de repérer toute anomalie pouvant suggérer la nécessité d'une vérification plus poussée.Les évaluationsoffertes à un prix intermédiaire sont plus détaillées et incluent la visite d'un ingénieur.Ce type de vérification comprend un inventaire de la consommation énergétique du matériel électrique et non électrique (gaz naturel, propane, etc.). Pendant le déroulement de l'évaluation, l'ingénieur posera aussi des questions au producteur, sous forme d'entrevue, afin de mieux comprendre le fonctionnement du matériel, les réglages ou sur tout ce qui peut avoir un effet sur la consommation d'énergie.

Finalement, les évaluations les plus chères sont très détaillées et comprennent un examen du matériel de l'exploitation. Cette inspection exige la venue d'un technicien chargé d'installer un appareil de mesure de la consommation électrique. Pour obtenir un portrait précis de la consommation énergétique de l'entreprise, la prise de mesure se fait durant deux semaines.Le comptage porte sur la consommation des différents appareils, comme les ventilateurs, les chauffe-eau, l'éclairage, etc.Ce comptage est important, car il permettra de connaître la consommation de ces derniers en l'absence du producteur ou des employés.

Les producteurs qui souhaitent faire faire une évaluation énergétique à la ferme ont accès à des programmes qui peuvent contribuer à réduire les coûts totaux de l'évaluation.Ces programmes sont offerts par les services d'utilité publique (comme HydroOne, Union Gas et autres)et couvrent une partie des coûts d'évaluation énergétique de la consommation d'électricité.Des mesures d'incitation normatives sont également offertes aux producteurs qui souhaitent remplacer du matériel (ex. :tapis chauffants, ventilateurs d'évacuation à haute et ultra-haute efficacité, ventilation naturelle, éclairage, etc.). Les mesures incitatives sont conçues pour faciliter la transition vers des entreprises agricoles plus écoénergétiques.

La réalisation d'une évaluation énergétique à la ferme peut être coûteuse; par contre, elle permet d'épargner beaucoup d'argent qui peut être utilisé ailleurs.Pour plus d'information sur les différents types d'évaluations qui peuvent être effectuées dans une exploitation agricole, communiquer avec le MAAARO àontario.ca/maaaro.

Pour ceux qui ne souhaitent pas faire faire d'évaluation énergétique pour le moment, il existe d'autres moyens de réduire sa consommation d'énergie. D'abord, le moyen le plus simple consiste à nettoyer et à bien entretenir le matériel. On peut réaliser des économies d'énergie allant jusqu'à 40 %.On peut aussi remplacer les vieux appareils par des modèles écoénergétiques.Le remplacement des ventilateurs dans un bâtiment d'élevage est un exemple d'un changement mineur qui rapporte beaucoup.Dans la plupart des cas, du matériel plus écoénergétiqueest souvent plus cher que les modèles moins efficaces. Toutefois, avec la réduction des coûts de fonctionnement,l'investissement est payant dès la première année d'utilisation.On peut aussi remplacer son éclairage incandescent par un système d'éclairage incandescent T-8 et calfeutrer les fenêtres, mettre des coupe-bise ou isoler les conduites d'eau chaude.

Consulter les 25 trucs donnés sur le site du MAAARO pour réduire les coûts d'énergie.À titre d'exemple, certains producteurs ont réalisé des économies de 10 à 30 % (en fonction de la consommation initiale d'énergie de l'exploitation) après des évaluations énergétiques à la ferme réalisées par Agviro Inc. de Guelph. La plupart des recommandations peuvent être appliquées sans trop d'investissement.Même dans le cas d'un bâtiment nouvellement construit, on ne peut pas présumer que le matériel utilisé est le plus écoénergétique.Les économies associées à une évaluation énergétique vont varier selon le type d'équipement, les dimensions du bâtiment et les coûts des améliorations requises.Dans certains cas, la rentabilité des changements apportésest tout de suite évidente (comme le réglage des commandes)ou elle peut s'échelonner sur un maximum de cinq ans.En résumé, lorsqu'on ne connaît pas ce qui est responsable de la consommation d'énergie, il est difficile de corriger la situation. L'évaluation énergétique permet d'économiser dès maintenant.

Liens connex


Auteur : Tonya Grunt, Spécialiste adjoint de l'élevage du bétail/MAAARO
Date de création : 10 janvier 2013
Dernière révision : 16 février 2016

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca